3 févr. 2020 à 12:14
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83658561
0 Persons
Le raisonnement de l'Iran a convaincu l'E3 contre l'activation du mécanisme de déclenchement

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré lundi que les signataires européens de l'accord nucléaire de 2015 (JCPOA) avaient l'intention d'activer le mécanisme de déclenchement mais ont décidé de ne pas le faire pour l'instant après avoir entendu les raisonnements de l'Iran.

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire lundi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré que le nouveau chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, qui a effectué sa première visite en Iran, rencontrerait et s'entretiendrait avec le ministre des Affaires étrangères Zarif, le président Rohani et le président du Parlement Larijani aujourd'hui sur l'accord sur le nucléaire iranien et une série de questions internationales.

En ce qui concerne la visite de Borrell qui se déroule dans le contexte de la décision de l'Europe de déclencher le «mécanisme de règlement des différends» du JCPOA, Mousavi a ajouté  «L'Europe n'a pas encore activé le mécanisme de déclenchement. Ils le voulaient, mais pas après avoir entendu le raisonnement et les arguments de l'Iran. M. Zarif a écrit une lettre de 14 pages à M. Borrell dans laquelle toutes ces raisons ont été expliquées.»

Il a souligné que les pourparlers de Zarif avec Borrell seront «francs» et précis.

Ailleurs dans son discours, le diplomate iranien a décrit l'accord du siècle comme l'une des initiatives les plus honteuses proposées par l'administration Trump pour saper les droits des Palestiniens. Il a noté que le plan vise à oublier les aspirations palestiniennes. L'Iran se tiendra aux côtés du gouvernement et du peuple palestiniens jusqu'à la libération d'Al-Qods, a insisté Mousavi.

Evoquant la volonté de l'Inde de servir de médiateur entre l'Iran et les Etats-Unis, Mousavi a déclaré que les circonstances régnant dans les relations Iran-Etats-Unis n'étaient pas prêtes pour la médiation.

Mousavi a déclaré que les États-Unis avaient adopté une approche hostile et tournée vers l'illusion contre l'Iran et ne refusaient pas de la déclarer. Ils ont un problème avec l'identité de l'Iran, a-t-il dit, ajoutant qu'une telle médiation ne résoudra aucun problème.

Tout en respectant les efforts de nombreux pays et saluant leur bonne volonté, l'Iran les réfère à l'approche de l'administration américaine pour être conscient de la cause profonde de l'escalade entre Téhéran et Washington, a-t-il dit.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 10 =