5 févr. 2020 à 08:46
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83661435
0 Persons
L'Iran très avancé dans le traitement et le diagnostic du cancer du sein

Téhéran (IRNA)-Le vice-président du Centre iranien de recherche sur le cancer de l'Université des Sciences médicales Chahid Behechti de Téhéran soulignant que le pays a une très bonne situation dans le traitement et le diagnostic du cancer du sein, a déclaré: Les traitements contre le cancer en Iran sont très avancés, donc la chance de survie des patients atteint de cette maladie dangereuse est très élevée.

Le 4 février est la Journée internationale du cancer, célébrée dans le but de sensibiliser le public au cancer et la façon de le prévenir et le traiter.

« Nos patients ont un taux de survie plus élevé par rapport aux personnes atteintes du  ce type de cancer dans de nombreux autres pays », s’est félicité mardi le Dr Mohammad Hadi Zadeh dans une interview à l'IRNA.

« Bien que notre processus de traitement soit bon à cet égard, mais ce problème est en train de s’étendre dans le pays », a-t-il prévenu.

Ce chirurgien spécialiste du cancer du sein, notant que toutes les 38 minutes une femme iranienne contracte un cancer du sein, a déclaré: « Environ 14  500 personnes  par an atteignent le cancer du sein en Iran ».
« L'inactivité, les mariages plus âgés, le manque d'allaitement, l'obésité et une mauvaise nutrition sont d'autres facteurs de risque de cancer du sein », a-t-il énuméré.

Selon Hadi Zadeh, en Iran, 34 personnes sur 100 000 sont touchées par le cancer du sein, mais elles mènent une vie normale une fois atteinte en raison du traitement  réussi de la maladie dans la plupart des cas.

De même, le Dr Reza Malekzadeh, vice-ministre iranien pour la Recherche et la Technologie au ministère de la Santé et de la Formation médicale et directeur du Programme national de gestion du cancer, a annoncé dans une note à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer que la maladie cancéreuse en Iran, est inférieure à la moyenne mondiale.

 « L'incidence du cancer chez les hommes et les femmes iraniens, est respectivement, 163 et 140 personne sur 100.000, ce qui est inférieure à la moyenne mondiale ( 219 et 183 respectivement chez les hommes et les femmes) », a-t-il déclaré.

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 7 =