9 févr. 2020 à 08:32
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83666782
0 Persons
J'ai toujours voyagé en Iran en toute sécurité (Ancienne entraîneuse de hockey français Inline)

Téhéran (IRNA)-L'entraîneuse française de l'équipe nationale iranienne de hockey féminin a déclaré: « A ce jour, rien de désagréable ne m'est arrivé en Iran et j'ai toujours été en toute sécurité ».

« Je pense que nous avons fait beaucoup de progrès dans le Roller in-line hockey (RILH) féminin iranien.  Nous avons de bons jeunes joueurs qui ont fait des progrès remarquables au fil des ans. Ils ont besoin d'une occasion pour exposer leurs capacités. Notre objectif principal est le Championnat d'Asie (l'année prochaine). Nous aurons certainement des changements au sein de 'équipe nationale iranienne pour les prochains matchs », a déclaré l’ancienne capitaine de l’équipe de France Seniors Dames, Marina Fagoaga,  à Téhéran.

« Je pense que nous avons fait beaucoup de progrès dans le Roller in-line hockey (RILH) féminin iranien.  Nous avons de bons jeunes joueurs qui ont fait des progrès remarquables au fil des ans. Ils ont besoin d'une occasion pour exposer leurs capacités. Notre objectif principal est le Championnat d'Asie (l'année prochaine). Nous aurons certainement des changements au sein de 'équipe nationale iranienne pour les prochains matchs », a déclaré l’ancienne capitaine de l’équipe de France Seniors Dames, Marina Fagoaga,  l'entraîneuse actuel le de l'équipe nationale de RILH qui est venue en Iran pour accueillir le tournoi national de qualification pour adultes ainsi que pour le camp d'entraînement des adolescentes et des jeunes iraniennes.

« Les premières équipes asiatiques, à savoir la Chine Taipei et le Japon, sont très fortes », a-t-elle ajouté. « Le hockey iranien in-line est loin d'eux et j'ai besoin de temps pour atteindre un tel niveau, mais je suis sûre que cela se produira dans un proche avenir », a-t-elle promis.

Interrogé par les journalistes en marge de la cérémonie d'inauguration samedi 8 février de la faculté de Paramedicine à  l'Université des Sciences médicales de Mazandaran à Sari au nord de l’Iran, le Dr.Saïd Namaki a ajouté : « Des voyageurs suspects chinois ont été signalés dans plusieurs provinces du pays et tous ont été testés,  et aucun cas positif n’a heureusement pas été signalé chez les voyageurs venus de Chine en Iran ».

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 9 =