Les USA ne s’imaginaient pas que l’Iran parvienne à neutraliser leur soi-disant dilemme « guerre ou capitulation » (Chamkhani)

Téhéran (IRNA) – « Les dirigeants dénués d'intelligence américains ne s'attendaient pas à ce que l'Iran parvienne à surmonter leur soi-disant dilemme imposé de « guerre ou soumission », a déclaré le Secrétaire général du Conseil suprême de la Sécurité nationale de la République islamique d’Iran (RII), Ali Chamkhani.

 «En assassinant le lieutenant-général Soleimani, les dirigeants dénués d'intelligence américains envisageaient de mettre l'Iran dans  "un état mental extraordinaire" et cela par recours à la "doctrine du choc et de la confusion" en vue de nous imposer des "erreurs de calcul" dans les décisions et les spéculations. Ils ne s’imaginaient pas que l'Iran parvienne à neutraliser leur soi-disant dilemme « guerre ou capitulation", a écrit le Secrétaire général du Conseil suprême de la Sécurité nationale (CSSN), Ali Chamkhani, sur sa page Twitter, en réaction à la poursuite de la politique de terreur et de sanctions états-unienne.

Ce tweet d’Ali Chamkhani à la tête de la plus haute instance de prise de décisions politiques et sécuritaires intervient au moment où l’Iran observe le deuil du « Quarantième jour » après l’assassinat ciblé par les Etats-Unis de son haut commandant anti-terroriste, le général Soleimani.

Une attaque terroriste à la roquette tirée par les drones menée par le Pentagone et sous l’ordre direct du Président milliardaire américain, Donald Trump, a coûté la vie dans les premières heures du vendredi 3 janvier au glorieux commandant en chef de la Force Qods (Force extérieure du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI)), Qassem Soleimani et à son frère d'arme anti-terroriste, le numéro deux des Forces de la Mobilisation populaire irakienne (Hachd al-Chaabi), Abou Mohandes ainsi que à leurs compagnons iraniens et irakiens, à l’aéroport international de Bagdad.   

La cérémonie de la commémoration du 40ème jour du martyre du général Qassem Soleimani a été organisée hier jeudi 13 février à la grande mosquée d'Imam Khomeiny de Téhéran en présence des autorités étatiques, administratives et militaires du pays et avec la participation massive du peuple iranien de différentes couches sociales.

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 5 =