Médecine : les cancérologues iraniens pionniers dans le pronostic du cancer de la vessie

Téhéran (IRNA)- Un groupe de chercheurs iraniens en sciences médicales sous la direction de Dr. Reza MalekZadeh et en coopération avec les chercheurs étrangers a découvert une méthode innovante permettant de détecter le cancer de la vessie 10 ans avant le diagnostic clinique et l'expression des symptômes.

D'après les sources scientifiques du Centre des maladies du foie et de l'appareil digestif de l'Université des sciences médicales de Téhéran, consultées par IRNA, le cancer de la vessie est un des 10 cancers les plus fréquents dans le monde. En 2018, 200,000 décès par le cancer de la vessie ont été enregistrés. Dans la même année, les cas diagnostiqués de cette maladie se sont élevés à hauteur de 550,000 personnes.

Selon une recherche publiée dans la revue scientifique EBioMedicine, un groupe de cancérologues iraniens en coopération avec les chercheurs internationaux, en analysant les examens cytobactériologiques des urines (ECBU) de 50,000 personnes pour une période de 10 ans, a réussit à détecter une mutation génétique de type somatique à l'origine du cancer de la vessie, 10 ans avant la formation des tumeurs et le diagnostic clinique.

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 1 =