Les élections garantissent l'intérêt national du pays (Ayatollah Khamenei)

Téhéran(IRNA) - Le Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Khamenei soulignant ce vendredi matin que les élections garantissent les intérêts nationaux a déclaré que toute personne intéressée par les intérêts nationaux doit y participer et s’exprimer.

Le Leader de la RII a voté à la première heure vendredi 21 février 2020 dans un bureau de vote à Téhéran.

«  Tout d'abord, je tien à dire que le jour des élections est la fête nationale et je félicite tous nos chers compatriotes à travers le pays. Deuxièmement, c'est le jour de la reconnaissance du droit civil de la nation, de venir s’exprimer aux urnes et de participer à un scrutin d’autodétermination qui lui permet d’intervenir dans la gestion des affaires du pays auquel elle a le droit. Troisièmement, c'est un devoir religieux dont nous avons déjà discuté », a déclaré l’honorable Ayatollah Khameneï après avoir glissé son bulletin de vote dans l'urne.  

Les onzièmes élections législatives d’Iran ont commencé dans tout le pays ce vendredi 21 février et les candidats se rivalisent pour se partager les 290 sièges du Parlement pour les quatre prochaines années.
L'Assemblée consultative islamique (Parlement d’Iran) compte 290 sièges, et plus de sept mille candidats en lice se rivalisent pour cette période électorale.
Le scrutin a commencé à 8 heures du matin, heure locale, dans 208 circonscriptions dont la campagne électorale s'est terminée le jeudi, 20 février, (toujours à 8 heures du matin) soit 24 heures avant le début du vote.
Selon Jamal Orf, le directeur général du QG des élections, 57 millions et 918.159 personnes sont éligible à se présenter aux urnes pour les élections du 21 février 2020.
Parmi les électeurs éligibles deux millions et 931 mille personnes votent pour la première fois.
Selon la Constitution iranienne tout Iranien peut voter à partir de 18 ans.
Le nombre total d'électeurs éligibles comprend également 29 millions et 39.152 d’hommes et 28 millions 789.006 de femmes.
Sur 290 députés, le Parlement iranien compte, au nom de l’article 64 de la Constitution, cinq représentants des minorités religieuses, élus par leurs coreligionnaires : trois chrétiens (deux Arméniens et un assyrien), un zoroastrien et un juif.

Les Iraniens sont également appelés aux urnes vendredi pour élire les remplaçants des membres décédés de l'Assemblée des experts (Majless-e Khobregan), chargée de nommer Le Leader de la RII. 

Étant donné que les législatives et les élections partielles de l'Assemblée des Experts se tiendront simultanément demain, un total d'environ 13.378 urnes et 11 millions de bulletins de vote sont prévus et distribués dans les circonscription électorale, seul à Téhéran.

Les premières élections partielles du cinquième mandat de l'Assemblée des Experts ont simultanément commencé dans 5 circonscriptions électorales (Téhéran, Qom, Fars, Khorasan du Nord et Khorasan Razavi), pour élire 7 représentants à cet organe décisif de la République islamique d’Iran chargé d’élire le Leader de la Révolution.

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 7 =