25 févr. 2020 à 14:26
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83690484
0 Persons
Coronavirus : le bilan atteint désormais les 15 morts en Iran (Ministère de la Santé)

Téhéran( IRNA) - Le chef du Centre des relations publiques et d'information du ministère iranien de la Santé et de la Formation médicale, Kianouch Jahanpour, a annoncé que 95 personnes dans le pays ont été infectées par le Coronavirus jusqu'à présent et 15 sont décédées.

« Jusqu’à cet après-midi, la détection de 34 nouveau cas dont 16 à Qom, 9 à Téhéran, 1 à Fars, 2 à Mazandaran, 2 à Guilan, 1 à Neychabour, 2 à Alborz 1 à Qeshm ont  été confirmés. Ainsi le nombre des patients touchés par le virus Corona s’élève à 95 personnes », a déclaré cette autorité au sein du ministère iranien de la Santé.

 Dans un décret émis à l’adresse du ministère de la Santé et de la Formation médicale, le Président Hassan Rohani a ordonné l’ouverture d’une cellule de la gestion de crise pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

Cette cellule de crise pour prévenir et maitriser l’épidémie de Coronavirus sera directement supervisée par le gouvernement et est composée de plusieurs ministres et autorités gouvernementales et militaire à savoir : Les ministres de l'Intérieur, des Routes et du Développement urbain, de l'Éducation, des Sciences, de la Recherche et de la Technologie, du Patrimoine culturel, du Tourisme et de l'Artisanat, de la Culture et de l'Orientation islamiques,  le Chef d’état major des armées, le Procureur général, le Chef de l'Organisation de la Planification et du Budget, le Chef de la Radiodiffusion (IRIB), le Chef de l'Organisation iranienne du pèlerinage et du Hadj, le porte-parole du gouvernement et du Commandant des Forces de l'ordre.

L’épidémie de coronavirus poursuit sa progression en Iran avec 15 décès enregistrés mardi 25 février.

Face à cette crise sanitaire, les autorités de plus d'une douzaine de provinces touchées ayant ordonné la fermeture d'écoles, d'universités et de centres culturels dans le but de contenir l'épidémie.

Le 7 janvier 2020, la découverte d’un nouveau coronavirus, en lien avec des cas de pneumonie d’allure virale dans la ville de Wuhan en Chine a été officiellement annoncée par les autorités sanitaires chinoises.


Le 30 janvier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale - USPPI.  L’OMS a nommé la maladie provoquée par ce nouveau coronavirus COVID-19 le 11 février.

L’Iran peut contrer le coronavirus (Expert de l’OMS)

 « Il y a toutes les chances de prévenir la maladie de Coronavirus en Iran », a déclaré un responsable de recherche clinique et d’études sur le coronavirus en France qui est également un expert de l'OMS (l'Organisation mondiale de la Santé).

S’exprimant à l’occasion d’une interview avec la chaîne d’information paneuropéenne, Euronews, sur les conditions de l'Iran pour faire face à l'épidémie de coronavirus, au moment où le pays fait l’objet des sanctions, le professeur Yazdan Yazdanpanah a déclaré : « Je ne sais pas précisément si les sanctions ont un effet négatif sur la prévention ou le traitement pour cette maladie.  En fait, le premier pas pour faire face à la propagation ou encore pour le traitement de la maladie reste l’identification du virus responsable. Ce  qui exigent, a-t-il ajouté, des tests qui nécessitent des dispositifs peu avancés et ordinaires et par conséquent non sanctionnés. Ensuite, nous avons besoin de masques et d'équipements préventifs de base, ce qui, je pense, n'a rien à voir avec les sanctions »,  a-t-il indiqué.

Interrogé si l'épidémie du virus en Iran pourrait être plus dangereuse qu'en Europe il a répondu : « Mon domaine de recherche est la France et l'Europe et je ne peux pas parler beaucoup de l'Iran, mais je pense qu'il y a toutes les possibilités de prévenir cette maladie en Iran ».

Le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat à Paris a également déclaré qu’Il n'est pas possible de trouver un vaccin ou un remède définitif dans les deux prochains mois et cela exige plus de temps ».

Selon Yazdanpanah, il n'existe à ce jour aucun remède ou traitement éprouvé pour la maladie.

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 11 =