Coronavirus et show de la prétendue aide humanitaire US : «hypocrisie» à l’œuvre, selon Téhéran

La diplomatie iranienne réagissant par la voix de son porte-parole, Abbas Moussavi, à la prétendue offre d’ « aide humanitaire américaine » aux Iraniens qui font face à la crise du Coronavirus et cela en pleine période de sanction et de la pénurie de médicaments qui touchent le pays, avancée par le Secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, et son show médiatique avant même son annonce officielle à Téhéran, a qualifié de « propagandistes » et d’ « hypocrites » ces déclarations « à des fins politiques » qui ne visent qu’à « duper l’opinion publique mondiale ».

« La prétendue offre d’aide à l'Iran pour combattre le Coronavirus, avancée par un pays qui est, par son terrorisme économique, à l’origine d’une vastes pressions sur le peuple iranien qui l’ont même privé de médicaments et d’équipement médicaux en bloquant les implorations,  est une allégation « ridicule » et un jeu politico-psychologique », insiste le diplomate iranien.

Mousavi a poursuivi que le Ministère des affaires étrangères de la République islamique d'Iran était en contact étroit avec de nombreux pays pour répondre aux besoins médicaux et sanitaires du pays et lutter contre le coronavirus, et jusqu'à présent, une partie importante des besoins clés du pays ont été satisfaits par des cargaison d’aides humanitaires dépêchées par les pays amis.

« Les aides fournies comprennent 100 000 kits de diagnostic, des masques chirurgicaux, des respirateurs artificiels, etc. et d'autres cargaisons sont en route et seront annoncées au moment opportun », ajoute Abbas Moussavi.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a souligné: « La lutte contre le Coronavirus dont l’épidémie est devenue mondiale et qui touchent actuellement de nombreux pays, nécessite une volonté mondiale et une large coopération internationale, et non des gestes théâtraux qui visent à exploiter à des fins politiques les souffrance et les problèmes des patients et des victimes ».

L'Iran a signalé le plus grand nombre de décès par coronavirus en dehors de la Chine, où le virus est originaire.

593 personnes en Iran, dont le vice-ministre de la Santé et le vice-président, ont été testées positives pour le coronavirus et 43 personnes sont décédées, selon un dernier bilan publié ce samedi 29 février.

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 9 =