Décès de super-champion d’haltérophilie iranien : message de condoléances du chef du Comité international paralympique

Téhéran (IRNA)- Le président du Comité international paralympique, Andrew Parsons, a émis un message de condoléances à l’occasion de la mort inopinée du champion du monde des poids lourds d’haltérophilie, l’Iranien Siamand Rahman.

« La famille paralympique dans le monde entier est profondément attristée d'apprendre la disparition de Siamand Rahman », peut-on lire dans son message.

Une crise cardiaque emporte Siamand Rahman, l'homme le plus fort des Jeux Paralympiques ce dimanche après-midi.

S'adressant à un journaliste de l'IRNA, le chef du département des Sports et de la Jeunesse de la ville d'Ochnaviyeh à l’ouest de l’Iran, Rahim Teymouri, a fait part de la triste nouvelle de la disparition inopinée du champion paralympique des super-lourds (+107 kg) qui a battu  2 records du monde dans les jeux paralympiques, et qui a rendu l’âme, ce dimanche premier mars, après-midi, à l’hôpital Ochnaviyeh, à la suite d'un arrêt du cœur.

«Il a eu une crise cardiaque cet après-midi alors qu'il était chez lui et a été immédiatement transporté à l'hôpital », a-t-il expliqué.

« Malheureusement, les efforts du personnel médical n'ont pas abouti et ce champion a rendu l’âme », a-t-il déploré.

L’athlète kurdophone très populaire iranien, Siamand Rahman est né le 22 mars 1989 à Ochnaviyeh, une province du nord-ouest de l’Iran.
Il est né avec une malformation congénitale au niveau des jambes.

C’est en 2008 qu’il a commencé la pratique (et la compétition) du powerlifting. Et rapidement, il a démontré ses capacités.

En 2010, il remporte la médaille d’argent aux championnats du monde paralympique de powerlifting à Kuala Lumpur.

En 2012, aux Jeux paralympiques de Londres, il décroche la médaille d’or.

En février 2016, il avait déjà écrasé la concurrence à Dubaï.

Lors des jeux paralympiques de Rio 2016, le toujours souriant Siamand a soulevé un poids de 310 kg, pour s’offrir un record historique.

Deux médailles d'or aux Jeux paralympiques de Londres 2012 et de Rio 2016, cinq médailles d’or et un d’argent des championnats du monde et trois médailles d'or pour les Jeux parasiatiques de Guangzhou 2010, 2014 d’ Incheon et 2018 de Jakarta, ont fait de Siamand, un athlète de premier plan au niveau international.

Il est le détenteur du record du monde qu’il a déjà amélioré à plusieurs reprises. Et il ne comptait pas s’arrêter là.

Le défunt Siamand Rahman

Son rêve était de devenir le premier homme (toute catégorie confondue, handicapé ou non) à soulever 400 kg.

«Source de la fierté d'une nation à travers le monde et un héros qui a su inspirer à jamais les générations futures dans ce berceau de l’athlétisme qu’est l’Iran, et cela grâce à sa volonté de fer et à sa foi sincère », c’est en ces termes qu’a immédiatement réagi le Président Rohani à la triste disparition du super champion paralympique, Siamand Rahman,  à l’occasion d’un message de condoléance émis ce soir.

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 8 =