Iran/PGAC : L'AIEA poursuit ses surveillances et ses vérifications (Ambassadeur de la RII à Vienne)

Téhéran (IRNA)-L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) poursuit ses activités de surveillance et de vérification en République islamique, a déclaré le représentant permanent d'Iran auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi.

Le diplomate iranien a fait ces remarques mardi 3 mars lors d'un entretien avec des journalistes après que l'AIEA a publié son deuxième rapport en plus de sa mise à jour trimestrielle régulière sur l'accord nucléaire iranien, officiellement connu sous le nom du Plan global d’action commun (PGAC), signé entre Téhéran et les grandes puissances mondiales en 2015.

« Le rapport confirme une fois de plus que la mission de vérification de l'Agence vienoise sur le JCPOA est en cours depuis le 16 janvier 2016 », a-t-il déclaré.

Le rapport a également ajouté que l'Iran poursuit ses activités d’enrichissement d'UF6 (hexafluorure d'uranium) dans la centrale nucléaire de Fordow et que son niveau d'enrichissement actuel atteint 4,5%.

Le nouveau rapport de l’AIEA sur les activités nucléaires de l’Iran a été publié alors que le pays a annoncé le 5 janvier le 5e et dernier pas dans le cadre de la réduction de ses engagements envers le PGAC en réponse au retrait unilatéral américain et l'échec des Européens pour assurer les intérêts de l'Iran liés au pacte. L’annonce de cette mesure s’est effectuée en publiant un communiqué officiel dans lequel le gouvernement de la RII annonçait que le pays n’acceptait plus aucune restriction sur le plan opérationnel en matière de capacité d’enrichissement, de niveau d’enrichissement, de quantité de substance enrichie et de recherche et de développement.

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 1 =