12 mars 2020 à 12:02
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83711336
0 Persons
Le Coronavirus est désormais une pandémie (OMS)

Téhéran (IRNA)- L'Organisation mondiale de la santé qui vient de déclarer une « pandémie » pour définir la situation de la Covid-19, a salué les efforts déployés par l’Iran, l’Italie et la Corée du Sud pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus.

Alors que les épidémies causées par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 sont actuellement à l’origine de 120 000 cas d’infections, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de déclarer, ce 11 mars 2020, en fin de journée, que l’on entre officiellement dans la phase d’une « pandémie ».

Très tôt, dès janvier, l’OMS avait annoncé une « urgence de santé publique de portée internationale ». Aujourd’hui, la situation s’est élargie car Covid-19 s’est répandue : 120 000 infections, 4 300 décès, et une propagation à 114 pays à travers le globe.

On déclare une épidémie lorsqu’une maladie est circonscrite à certains foyers précis. Au début, Covid-19 était concentrée en Chine, et seuls quelques cas se déclaraient dans d’autres pays, du fait de personnes en provenance de Chine ou ayant été en contact avec des personnes venant de Chine. Pour passer à la pandémie, il faut que le virus commence à se propager activement dans les pays secondaires. C’est ce qu’il se passe actuellement en Italie, qui est passé en quarantaine totale, ou encore en France, en Iran, en Corée du Sud.

Les efforts de l’Iran, de la Corée du Sud et de l’Italie pour contenir l'épidémie du nouveau conoravirus sont essentiels pour empêcher la propagation du virus, a déclaré mercredi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse.

La pneumonie causée par le nouveau coronavirus s'est d'abord déclenchée en décembre 2019 dans la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, avant de se propager rapidement à travers le pays puis le monde.

Le chef de l'OMS a averti que l'augmentation continue du nombre de cas et les preuves de transmission interhumaine en dehors de la Chine sont "très préoccupantes" et la crise dépasse qui dépasse désormais les frontières humaines nécessite contribution collective à l’échelle internationale dans la lutte.

Le bilan mondial des décès dus au nouveau coronavirus a dépassé mardi 10 mars la barre de 4000 et plus de 67.000 cas contaminés ont pu être rétablis.

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 2 =