L'Iran convoque l'ambassadeur de Hongrie pour condamner l'expulsion des étudiants iraniens atteints du coronavirus

Téhéran (IRNA)- L'Iran a convoqué l'ambassadeur de Hongrie à Téhéran pour protester contre une décision «inacceptable» du gouvernement de Budapest d'expulser plus d'une douzaine d'étudiants iraniens soupçonnés d'avoir contaminés du nouveau coronavirus, qui se propage rapidement dans de nombreux pays du monde.

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, a convoqué mardi Zoltan Varga-Haszonits pour transmettre la protestation de Téhéran contre cette décision.

Il a appelé le diplomate hongrois à informer les autorités de son pays de la demande de l’Iran de réviser la décision.

Le responsable iranien a également critiqué le «comportement non conventionnel» de la police et du personnel médical d'un hôpital de Budapest envers deux étudiants iraniens qui auraient été testés positifs pour COVID-19.

Il a déclaré que le gouvernement hongrois est responsable de fournir aux étudiants iraniens résidant dans le pays des services médicaux et de santé appropriés.

L’ambassadeur de Hongrie, pour sa part, a informé le diplomate iranien des mesures prises par son pays pour contenir l’apparition du coronavirus et a déclaré qu’il transmettrait la protestation du gouvernement iranien aux responsables de son pays d’origine dans les meilleurs délais.

Le ministère hongrois de l'Intérieur a rapporté lundi que les autorités avaient expulsé 13 étudiants iraniens du pays et du territoire de l'Union européenne pour avoir prétendument violé les règles de quarantaine.

Le ministère a affirmé dans un communiqué que les étudiants avaient été mis en quarantaine à l'hôpital St László en raison du coronavirus, mais, selon les autorités, ils avaient quitté leur chambre et se sont comportés de manière agressive avec le personnel de santé.

Vendredi, deux étudiants iraniens ont été expulsés du pays pour des délits présumés similaires.

Environ 2 500 étudiants iraniens étudient dans des universités hongroises.

Le virus est apparu pour la première fois dans la province chinoise de Hubei fin décembre et a ensuite atteint d'autres pays sur tous les continents, ce qui a incité l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer la maladie pandémique.

En Iran, le nombre total d'infections a atteint 16 169. En outre, le nombre de décès est passé à 988, avec 135 nouveaux décès, selon les derniers chiffres fournis par le ministère de la Santé. Au total, 5 389 patients se sont complètement rétablis.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 12 =