Le mutisme du rapporteur HCDH vis-à-vis de la violation des droits du people iranien par USA

Téhéran (IRNA)- Le Haut Conseil iranien des droits de l'homme a condamné le récent rapport de Javaid Rehman soumis au Conseil de Sécurité et le mutisme de ce rapporteur spécial HCDH à l'égard de la violation des droits du peuple iranien par les États-Unis.

Le Haut Conseil iranien des droits de l'homme a annoncé, mardi, dans le cadre d'un communiqué de presse, que le rapporteur spécial du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) dans son rapport annuel n'a pas mentionné la longue liste des violations des droits du peuple iranien par les États-Unis et s'est contenté d'énumérer seulement quelques cas sélectifs et partiels, sans faire un acte concret en vue de freiner les violences aveugles et les politiques agressives du régime américain contre la nation iranienne.

Ce communiqué de presse du Haut Conseil des droits de l'homme qui est une institution internationale affiliée au pouvoir judiciaire de la République islamique d'Iran, a décrit certains actes d'hostilité commis par la Maison-Blanche contre le peuple iranien au cours de l'année iranienne 1398 (Mars 2019-Mars 2020):

- Sanctions imposées contre les pays acheteurs du pétrole iranien (Mars 2019)

- Classification du corps des gardiens de la Révolution islamique comme une organisation terroriste (Avril 2019)

- Sanctions imposées contre les industries iraniennes d'acier, de cuivre et d'aluminium (Avril 2019)

- Sanctions imposées contre la Société iranienne de la Pétrochimie du Golfe persique et ses 39 affiliés en Iran et en étranger (Mai 2019)

- Nouvelles sanctions imposées contre la Banque centrale iranienne et la Caisse du dévalement national d'Iran (Octobre 2019)

- Sanctions imposées contre la Société iranienne du groupe constructeur automobile Bahman (Novembre 2019)

- Sanctions imposées contre les industries iraniennes de la construction et BTP (Novembre 2019)

- Sanctions imposées contre la vente du fer, du graphite et du charbon (Novembre 2019)

- Sanctions imposées contre la vente du charbon aiguille et électrode graphite (Décembre 2019)

Le Haut Conseil iranien des droits de l'homme a précisé que les sanctions américaines violent les droits de base de toutes les couches sociales et toutes les confessions religieuses en Iran y compris les musulmans, les chrétiens, les zoroastriens et les juifs.

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 12 =