L'hostilité, la pression et les sanctions « n’aboutiront jamais »

Téhéran (IRNA)-Le président Hassan Rohani, fustigeant une fois de plus la politique hostile et illégale de Washington contre l’Iran a déclaré que « le moment est venu pour le peuple américain de crier haut et fort contre l’action du gouvernement américain et de lui réclamer la réponse. Il a appelé le peuple américain de faire comprendre à leur gouvernement et à leurs représentants au Congrès, cette réalité que l’hostilité, la pression et la sanction, n’ont jamais abouti et ne mènent à rien.

 Dans un message à l’adresse du peuple américain, le Président a qualifié de « tâche mondiale » la lutte contre la propagation du coronavirus pour vaincre cette pandémie mortelle et dangereuse avant d’avertir que Téhéran, Paris, Londres et Washington ne sont pas si loin les uns des autres et que toute politique partielle et hostile qui vise à saper le système médical et à limiter les ressources financières nécessaires dans la gestion de la crise sanitaire en Iran aura un impact direct sur le processus de lutte contre cette  épidémie dans d'autres pays.

Dans une récente lettre à un certain nombre de dirigeants de la planète, Hassan Rohani a souligné la nécessité de la participation et des efforts de tous les pays pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Il a précisé à cet égard les politiques et programmes de la République islamique d’Iran, soulignant la nécessité de mettre fin aux sanctions injustes des États-Unis contre plusieurs nations au vu de la situation mondiale actuelle, et d’élaborer des protocoles de santé communs entre les pays voisins, ajoutant : « Aucun pays ne peut gérer à lui seul cette gigantesque et dangereuse crise, encore moins en cas de difficultés d’accès aux marchés financiers internationaux et à la fourniture des biens nécessaires».

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 3 =