22 mars 2020 à 13:10
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83723654
0 Persons
Coronavirus: départ d'une cargaison d'aide de MSF depuis Bordeaux vers Téhéran

Téhéran (IRNA)- Une cargaison d'aide de Médecins Sans Frontières (MSF) comprenant un hôpital de campagne, des médicaments, des masques, des combinaisons pour le personnel de santé et d'autres équipeents est partie, dimanche, pour Téhéran depuis Bordeaux, a annoncé l'ambassadeur d'Iran à Paris sur Twitter.

Bahram Ghassemi a fait cette annonce tout en soulignant que «dans les situations actuelles où le monde est frappé par le coronavirus, le renforcement de la solidarité constitue une nécessité.

 Selon lui, les sanctions américaines détruisent et rendent moins efficaces, non seulement la lutte époustouflante du peuple iranien face au coronavirus, mais cet objectif vital et commun du monde entier. La valeur de vie humaine ne connait aucune géographie.

Médecins Sans Frontières, est une organisation non gouvernementale médicale humanitaire internationale d'origine française plus connue pour ses projets dans les zones de conflit et dans les pays touchés par des maladies endémiques.

L'Iran lutte contre la pandémie de coronavirus sous les sanctions les plus sévères jamais imposées par les États-Unis, qui ont été réimposées après que Washington a quitté un accord nucléaire historique soutenu par l'ONU entre Téhéran et les grandes puissances mondiales, y compris la Grande-Bretagne, en 2018. Après avoir quitté l'accord nucléaire historique, Washington a commencé à forcer les autres à respecter sa ligne de sanctions. La Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne ont arrêté leurs transactions avec la République islamique, s'inclinant devant les États-Unis.

Fin janvier, les États-Unis et la Suisse ont annoncé le lancement d'une chaîne de distribution de nourriture et de médicaments en Iran. Washington prétend avoir exempté les denrées alimentaires et les médicaments de ses sanctions anti-iraniennes, ce que Téhéran rejette comme un mensonge effronté car les interdictions ont dissuadé plusieurs banques étrangères de faire des affaires avec Téhéran.

L’Iran a écrit aux Nations Unies et à toutes les organisations internationales pour demander la suppression des mesures draconiennes qui ont entravé la lutte du pays contre le coronavirus.

Selon les dernières données officielles communiquées samedi 21 mars, le pays enregistre 123 nouveaux décès en 24 heures, et 20610 cas confirmés, soit 966 plus que la veille (19 644 cas). Parmi eux, 7 635 personnes sont guéries et sorties de l'hôpital, le nombre qui ne cesse d'augmenter.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 3 =