23 mars 2020 à 00:04
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83724293
0 Persons
Le Pakistan a commencé des efforts diplomatiques pour lever les sanctions contre l'Iran

Téhéran (IRNA)- Le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mahmood Qureshi, s’est déclaré préoccupé samedi par la poursuite des sanctions économiques américaines contre l’Iran en raison de la flambée de coronavirus, déclarant qu’Islamabad avait commencé des efforts diplomatiques pour lever ces sanctions.

Exprimant sa solidarité avec la nation et le gouvernement iraniens à propos de l'éclosion du coronavirus, Qureshi a déclaré: «Les sanctions économiques ont causé de nombreux problèmes à l'Iran dans la lutte contre le coronavirus, et des milliers de personnes ont été infectées et des centaines sont mortes jusqu'à présent.»

«Aujourd'hui, le peuple iranien a besoin de médicaments, de respirateurs artificiels et d'autres fournitures médicales, mais les sanctions économiques sont devenues un obstacle majeur à la satisfaction de ces besoins», a-t-il ajouté.

Qureshi a noté: «Le Pakistan est profondément préoccupé par la situation actuelle», ajoutant: «Nous pensons que les conséquences de la propagation de l'épidémie de coronavirus en Iran ne se limiteront pas à ce seul pays.»

La ministre pakistanais a déclaré: «Nous avons demandé aux ambassadeurs des pays du P5 + 1 à Islamabad de transmettre le message du Premier ministre pakistanais Imran Khan sur la levée urgente des sanctions américaines dans leurs pays.»

Les sanctions économiques de l'Iran devraient être levées sur la base d'une approche humanitaire et d'une garantie de santé publique, a-t-il souligné, ajoutant: «Avec une approche humanitaire, le Pakistan a commencé ses efforts diplomatiques pour aider à lever les sanctions de l'Iran.»

Dans une interview accordée à Associated Press mardi, le Premier ministre pakistanais Imran Khan a souligné que la levée des sanctions américaines contre l'Iran aiderait ce pays à lutter contre le coronavirus.

Les appels à la levée des sanctions unilatérales imposées par les États-Unis contre l'Iran ont augmenté au cours des dernières semaines, le pays étant confronté à des problèmes pour acheter les médicaments et l'équipement nécessaires pour contenir l'épidémie de coronavirus. Washington a annoncé qu'il n'abandonnerait pas la politique de pression maximale.

L'Iran est l'un des pays les plus touchés par le virus. Dimanche, le nombre de morts suite à l'épidémie de coronavirus en Iran a franchit la barre des 21 000 cas confirmés.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 4 =