25 mars 2020 à 14:06
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83727296
0 Persons
La nation iranienne, « la plus grande victime de violation flagrante des droits humains »

Téhéran (IRNA)-La nation iranienne est tragiquement « la plus grande victime de violation flagrante des droits humains, déplore le haut conseil iranien pour les droits de l’homme, dans une déclaration émise ce mercredi 24 mars, à l’occasion de la Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l'homme et pour la dignité des victimes.

Les sanctions unilatérales et illégales américaines privent les Iraniens de médicaments vitaux et ont mis, rappelons-le, en danger la vie des malades qui souffrent notamment de l’épidermolyse bulleuse (EB) en Iran.  

Cette pénurie a causé la mort des dizaines d'enfants iraniens.

Ces sanctions les plus cruelles réimposées par les Etats-Unis de Trump ont également fait de l’Iran l’un des plus grandes victimes d'atteintes graves aux droits de l'homme et au droit humanitaire, en pleine période de la crise sanitaire provoquée par la pandémie mortelle du Covid-19.

L'Iran produit plus de 90 % des médicaments que consomme sa population, mais importe plus de la moitié des matières premières entrant dans leur composition, selon le Syndicat national des industries pharmaceutiques. Or, l’importation de ces matières premières se retrouve retardée ou empêchée par l’application stricte des sanctions systématiques américaines. L'Iran doit également acheter à l'étranger les médicaments nécessaires aux patients atteints de maladies rares et sensibles.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 9 =