Les sanctions américaines « un sérieux obstacle » à la lutte contre le coronavirus en Iran

Téhéran (IRNA)-L'ambassadeur d'Iran en poste à Stockholm, Ahmad Masoumi Far, lors d'une rencontre avec la ministre suédoise des Affaires étrangères, a souligné que les sanctions illégales américaines contre le peuple iranien visaient des vies innocentes et représentaient un sérieux obstacle à la lutte contre l’épidémie mortelle du coronavirus en Iran.

L'ambassadeur d'Iran à Stockholm Ahmad Masoumifar a  été reçu jeudi 2 avril par la ministre suédoise des Affaires étrangères Ann Linde. Lors de cette rencontre, le diplomate iranien se référant aux relations historiques entre les deux pays, a déclaré que l'Iran et la Suède ont toujours entretenu des relations constructives à long terme et qu'il existe de bons potentiels pour approfondir et élargir les liens, en particulier dans les domaines commercial et économique. « Quant aux obstacles, il faut agir communément pour les relever », a espéré Ahmad Masoumi Far.

Se penchant sur la pandémie mortelle de la Covid-19, il a ajouté: « Les sanctions illégales américaines contre le peuple iranien visent des vies innocentes et représentent un sérieux obstacle dans la lutte contre le coronavirus en Iran ».

Brossant un tableau détaillé sur les mesures prises par le gouvernement iranien à cet égard, l'ambassadeur d'Iran en Suède a déclaré: « Le gouvernement de la République islamique d'Iran doit avoir accès à ses ressources financières (bloquées par les sanctions américaines )pour contrôler et prévenir la propagation du virus mais aussi pour compenser les dommages économiques causés aux personnes à faible revenu dans le pays ».

S’attardant sur deux questions de multilatéralisme et des droits de l'homme, qui font partie des politiques de principe de la Suède, Ahmad Masoumi Far a ajouté: « Nous nous attendons à ce que Stockholm ait une voix plus élevée pour  la levée et ignorer les sanctions inhumaines et unilatérales américaines visant la nation iranienne ».

Pour sa part la très haut diplomate suédoise évoque les relations historiques entre les deux pays avant d’indiquer : « L'Iran est l'un de nos principaux partenaires dans la région de l'Asie de l’Ouest et Stockholm était toujours contre les sanctions unilatérales ».

« Nous travaillons en étroite collaboration avec d'autres pays européens pour trouver des moyens de relever les obstacles dans les relations commerciales avec l'Iran », a-t-elle déclaré.

Madame Linde a s’est également dite satisfaite de la première transaction avec l’Iran via le canal financier européen INSTEX, effectué il y a quelques jours, avant d’émettre l’espoir de voir les entreprises suédoises utiliser ce mécanisme pour normaliser leurs relations économiques et commerciales avec l'Iran.

Les deux parties se sont également penchées sur la coopération bilatérale pour réduire les tensions et les crises dans région dont notamment la guerre du Yémen.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 2 =