Le directeur des séminaires iraniens écrit une lettre à l'ISESCO sur les préoccupations liées à la pandémie de coronavirus

Téhéran (IRNA)- Le directeur des séminaires iraniens, l'ayatollah Alireza Arafi, lundi, a écrit une lettre au Directeur général de l'Organisation islamique pour l'éducation, la science et la culture (ISESCO), le Dr Salim bin Mohammad Al-Malik, soulignant la nécessité de lever les sanctions dans le cadre de la pandémie de coronavirus.

Les chefs religieux de la République islamique d'Iran et de Qom expriment leur profonde préoccupation face au déclenchement de la pandémie de coronavirus et prient pour une solution rapide à ce grave défi et à d'autres crises dans le monde d'aujourd'hui.

Selon les enseignements de l'Islam, du Saint Coran et de la tradition du Saint Prophète de l'Islam, le corps religieux et Marja n'ont jamais été et ne seront jamais trompés par la falsification bipolaire entre science, religion, guérison et prières, écrit-il.

Les érudits religieux, en plus de prêter attention à l'origine de l'existence et de la nécessité de l'auto-purification, considèrent les protocoles de santé et les recommandations de santé personnelle et sociale suivants comme un devoir.

Sans aucun doute, faire face à ce défi et à d'autres crises dans le monde d'aujourd'hui, telles que l'injustice, la discrimination, les sanctions inhumaines, les problèmes environnementaux, la guerre, le terrorisme, la production et le stockage d'armes de destruction massive (ADM), nécessitent un consensus et une coopération internationaux, en particulier l'unité et l'amitié des élites et des communautés scientifiques du monde islamique afin de minimiser les conséquences négatives de cette pandémie.

A cet effet, les séminaires théologiques appellent à une révision en profondeur de l'approche contemporaine de l'environnement et à contrer les politiques irresponsables de certains pays, notamment les pays industrialisés et la nécessité de poursuivre la levée des sanctions et l'occupation du monde islamique et la renonciation aux pouvoirs arrogants de la terreur et du terrorisme.

En tant qu'organisme religieux et scientifique, tout en invitant tous à se conformer aux enseignements communs humains, rationnels et islamiques, nous exprimons notre volonté d'établir la coopération culturelle et scientifique nécessaire avec les organisations concernées pour lutter contre la pandémie ainsi que d'autres défis auxquels le monde est confronté aujourd'hui.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 7 =