7 avr. 2020 à 20:09
Journalist ID: 3058
Code d'info: 83742660
0 Persons

Tags

L'impact du coronavirus sur les relations internationales de l'Iran

Téhéran (IRNA)- La pandémie de coronavirus impose un nouvel ordre dans les relations internationales. L'IRNA a demandé à certains universitaires et diplomates iraniens à propos de la nature de ces évolutions politiques dans le monde de l'ère post-coronavirus.

La méthode par laquelle les différents états se sont confrontés à la crise du coronavirus, à suscité déjà une polémique chez les experts internationaux qui questionnent sur le rendement de ces mécanismes choisis par différents pays pour lutter contre le covid-19.

L'Iran avait une place à part parmi les pays touchés gravement par la pandémie du coronavirus. Bien que l'Iran au cours des quatre dernières décennies ait bien renforcé ses infrastructures sanitaires, les sanctions inhumaines des États-Unis ont largement perturbé la lutte du peuple iranien contre le Covid-19.

Madjid Tafreshi, professeur d'université souligne pourtant que l'Iran peut élargir sa zone d'exportation dans l'ère post-coronavirus et renforcer encore d'avantage son économie non-pétrolière. Selon ce expert iranien basé à Londres, en gardant le sens d'équilibre politique dans ses relations internationales, l'Iran pourra retrouver sa vraie place dans les échanges culturels, scientifiques et technologiques à l'échelle mondiale.

"Le succès de l'Iran dans le contrôle rapide du coronavirus peut créer une sorte du capital stratégique pour ce pays. L'Iran est le seul pays dans le monde qui, sous sanctions américaines, se lance dans la lutte contre le Covid-19. Cela peut mettre fin au rêve de l'effondrement de l'Iran chez l'administration Trump et approuver l'efficacité du système établi par la République islamique dans le contrôle d'une crise universelle.", a précisé Diakou Hosseini, le grand chercheur du Centre iranien des Études stratégiques.

Nader Entesar, le professeur iranien de la science politique à l'université d'Alabama, en critiquant la conduite passive des institutions internationales envers les sanctions américaines contre l'Iran dans le temps de la propagation du coronavirus, a déclaré: "Bien que les différents pays et les institutions internationales aient demandé verbalement la levée des sanctions américaines contre l'Iran, mais ces pays et ces organisations se sont contentés d'écrire des lettres et en pratique ils ont suivi les politiques anti-iraniennes des États-Unis même dans ces moments critiques de la lutte contre le Covid-19."

En parlant des impacts régionaux du coronavirus sur les relations internationales du Moyen-Orient, Ali Vaez, l'analyste iranien de l'organisation "International Crisis Group" affirme: "L'Iran doit profiter de la condition actuelle et utiliser les soutiens de ses voisins en vue de diminuer les tensions dans la région."

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 4 =