8 avr. 2020 à 00:48
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83742863
0 Persons
Aide du FMI à l’Iran : les USA n’ont pas le droit de veto !»

Téhéran (IRNA)- Réagissant à l’opposition américaine à une aide financière du FMI à l’Iran pour l’aider dans sa lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus, le vice-président iranien pour les affaires économiques, Moammad Nahavandian, a déclaré: « Aucun pays, y compris les États-Unis, n'a le droit d'opposer son veto à la demande de prêt de l'Iran au Fonds monétaire international (FIMI) ».

Selon le service de la presse du gouvernement, Mohammad Nahavandian, dans une interview vidéo avec Christian Amanpour, la présentatrice de la chaîne américaine CNN, a ajouté : « Aucun pays au sein du Fonds monétaire international n'a le droit de veto et la politique du Fonds monétaire international dans l’évaluation et l’approbation des demandes d’aide avancées par les pays, doit être basée sur « l’égalité ».

« L'Iran a exigé un financement urgent du Fonds monétaire international (FMI), qui est instrument de financement rapide pour offrir une assistance financière rapide à tous les pays membres qui ont un besoin urgent de financement », a-t-il déclaré.

« L'Iran est un membre fondateur du FMI dont l’action financière est bonne. Il revient à l'organisme international d’agir comme il est digne de sa mission », a insisté Mohammad Nahavandian.   

Circonstances extraordinaires, mesures extraordinaires : l’Iran sous sanctions en pleine crise sanitaire du Covid-19, exhorte le FMI à lui autoriser un accès immédiat à une facilité de crédit, le but étant de trouver des fonds pour faire face à l’épidémie de nouveau coronavirus.

Démentant les rumeurs selon lesquelles la demande de prêt de l'Iran (une première depuis 60 ans) avait été rejetée, le vice-président a déclaré que cette demande est en cours d’éxamen et que de nombreux pays l'avaient soutenue.

La pandémie du coronavirus fait rage en Iran. Les autorités sanitaires ont encore annoncé un bilan quotidien de 133 morts lors des dernières 24 heures, ce qui porte à plus de 3.872 le nombre total de décès. Selon Kianouch Jahanpour, le chef du Centre des Relations publiques et des Informations du ministère iranien de la Santé, du Traitement et de l'Éducation médicale, ce mardi 7 avril, 2.089 nouveaux cas positifs ont été définitivement recensés dans le pays ce qui porte à 62.589 le nombre total des personnes infectées chez nous.
« Exemple manifeste de crime contre l’humanité », c’est ainsi qu’a qualifié le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale de la Répbulique islamique d’Iran (RII), Ali Chamkhani, l’opposition américaine à une aide financière disponible du Fond monétaire international (FMI) demandée par l’Iran.

Une demande de l’Iran qui est en fait une réponse au FMI, qui avait précédemment affirmé que tous les pays affectés par le covid 19 seraient soutenus par des instruments de financements rapides. La directrice général du Fonds, Kristina Georgieva, «a déclaré que les pays affectés par (l'épidémie de Covid-19) seraient soutenus par l'intermédiaire de l'instrument de financement rapide» (IFR) de son organisation, écrit le ministre des Affaires étrangères iraniens Mohammad Javad Zarif sur Twitter.

«Notre banque centrale a demandé un accès immédiat à cette facilité», ajoute Mohammad Javad Zarif, dont le pays n'a pas reçu l'aide du FMI depuis un «crédit de confirmation» dont l'Iran a bénéficié entre 1960 et 1962, selon les données du Fonds.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 8 =