Les sanctions fonctionnent comme la «cinquième colonne» de l'ennemi (la mission iranienne auprès de l'ONU)

New York (IRNA)- La Mission permanente de l'Iran auprès des Nations Unies à New York a envoyé un message aux pays membres, disant que les sanctions brutales imposées par les États-Unis à la République islamique agissent comme la «cinquième colonne» de l'ennemi car elles compromettent la capacité du pays à contrôler la pandémie du nouveau coronavirus appelé COVID-19.

Selon du message de la mission iranienne, intitulé «Les impacts des sanctions américaines dans la guerre contre le coronavirus»:

Le monde entier est maintenant confronté à une guerre mondiale contre COVID-19. Ce virus implacable et hautement contagieux, en tant qu'ennemi commun de toute la famille humaine, menace gravement la vie de tous sans distinction de nationalité, de race, de couleur, de religion ou de sexe.

Dans ce combat commun, toute l'humanité est sur le même front. Mais, malgré nos efforts inlassables, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus «accélère» clairement.

Nous devons gagner cette bataille en restant unis, en allant au-delà de la simple «expression de solidarité» et en faisant preuve de «solidarité en action» et d'une coopération internationale bien coordonnée.

Pour réussir rapidement et durablement, nous devons veiller à ce qu'aucun individu, famille, communauté ou nation ne soit laissé pour compte car aucune nation ne sera épargnée et personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne sera pas en sécurité dans le monde entier.

Les sanctions fonctionnent comme la «cinquième colonne» de l'ennemi

Tout acte de quelque nature que ce soit restreignant la capacité d'une nation à faire face à la crise laisserait la maladie se propager comme une traînée de poudre et affaiblirait par conséquent la lutte mondiale contre la pandémie.

Un exemple clair est l'application continue de sanctions unilatérales, qui minent la capacité connexe des nations ciblées et du monde entier de lutter contre la pandémie. En conséquence, leur application dans le cadre de la crise sanitaire mondiale sans précédent impliquant toutes les nations est contraire aux intérêts communs de l'humanité.

En bref, dans notre lutte commune contre COVID-19, les sanctions, en sapant notre front de l'intérieur en faveur de l'ennemi, fonctionnent exactement comme la «cinquième colonne». Ce n'est qu'une trahison.

Les sanctions entravent la capacité de l'Iran à combattre le COVID-19

Alors que l'Iran connaît l'une des pires épidémies de coronavirus, les sanctions américaines - qui, selon les responsables américains, sont les sanctions les plus étendues jamais imposées à un pays - entravent considérablement les efforts de l'Iran pour identifier et traiter les patients et prévenir efficacement la propagation du virus.

Ceci en dépit du fait que les installations médicales, les médecins et les infirmières iraniens sont parmi les meilleurs au monde, et la nature professionnelle de ses efforts nationaux pour supprimer le COVID-19 est hautement reconnue par l'OMS.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 7 =