14 avr. 2020 à 17:47
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83751077
0 Persons
Les sanctions en période de pandémie du coronavirus sont «immorales»

Téhéran (IRNA)- Les sanctions unilatérales en période de pandémie sont immorales, leur inadmissibilité doit être inscrite dans un accord international, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, mardi dans une interview en ligne.

«Les sanctions unilatérales sont illégitimes en elles-mêmes, tandis que ces sanctions, qui réduisent la capacité de lutter contre la pandémie dans les circonstances actuelles et qui ont été imposées en contournant le Conseil de sécurité de l'ONU, sont absolument immorales et inhumaines», a-t-il souligné. «Il est important de veiller à ce que l'inadmissibilité des sanctions unilatérales, en particulier les sanctions qui affectent les intérêts humanitaires des citoyens ordinaires, soit inscrite dans un accord international.»

Le plus haut diplomate de la Russie a rappelé que la première résolution sur les principes de la lutte contre le coronavirus avait été approuvée lors de la session de l'Assemblée générale des Nations Unies et a exprimé l'espoir qu'une autre résolution suivrait. En outre, le Conseil de sécurité ne peut ignorer la question des sanctions unilatérales imposées en le contournant, a-t-il noté.

À cet égard, il a appelé l’attention sur l’impact des sanctions au Venezuela, en Iran, à Cuba, en Corée du Nord, en Syrie et dans d’autres pays. «C'est un préjudice direct au sort des gens ordinaires», a-t-il souligné. «C'est pourquoi la question des sanctions illégitimes, l'irrecevabilité de violer certains critères humanitaires sera toujours d'actualité. Elle le sera encore plus après la sortie de cette crise.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 0 =