19 avr. 2020 à 18:33
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83757041
0 Persons
L'Iran exportera des ventilateurs «dans quelques mois» (Zarif)

Téhéran (IRNA)-Dans un tweet adressé au Président américain, Donald Trump, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a annoncé que « l'Iran exportera des respirateurs artificiels (ventilateurs), dans les prochains mois ».

« Tout ce que vous avez à faire est de cesser de vous immiscer dans les affaires d'autres nations, en particulier mon pays », a tweeté Zarif ce dimanche 19 avril à l’adresse de Donald Trump en réaction aux allégations du Président américain avancées la veille  lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

« Et croyez-moi, nous ne prenons conseil d'aucun homme politique américain», a tweeté le très haut diplomate iranien, Mohammad Javad Zarif.

S'exprimant lors d'une conférence de presse hier soir à la Maison Blanche hier soir, Donald Trump, sans parler de son terrorisme économique visant le peuple iranien, maintenu en pleine période de la crise sanitaire du coronavirus, et ignorant de nombreux problèmes et de graves pénuries d'équipements médicaux et de soin de santé aux États-Unis, pour faire face à la pandémie, a déclaré : « J'ai proposé de les ( Iraniens) aider s'ils le souhaitent. S'ils ont besoin d'un appareil de respiration artificielle et s’ils le demandent, nous en avons des milliers pour leur donner ».

Le geste de Trump était l'une des nombreuses soi-disant ouvertures à l’américaine à Téhéran depuis le début de la pandémie mortelle de Covid-19. Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a annoncé en février qu'il avait proposé « d'aider l'Iran » à contenir son épidémie de coronavirus, prétendant que l'infrastructure sanitaire du pays ne pouvait pas gérer la pandémie. L'Iran était à l'époque l'un des pays les plus touchés par le virus mortel au monde, mais lorsque les cas ont commencé à monter aux États-Unis un mois plus tard, le Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Khameneï, a qualifié l'offre américaine «d'étrange» et a répondu : «Vous souffrez de pénuries ... Si vous avez quelque chose, utilisez-le pour vous-même. »
Les autorités américaines prétendent également qu'aucune sanction ne sape l'aide internationale destinée à assister l’Iran dans sa lutte contre le coronavirus et à surmonter la crise sanitaire, alors que les États-Unis se sont dits contre un prêt de 5 milliards de dollars du FMI et ignorent les appels à la levée des sanctions.

Prétendant que «l 'Iran est aujourd’hui un pays « très différent de ce qu'il était », quand il est arrivé au pouvoir à la Maison-Blanche, Donald Trump a déclaré qu’en ce moment « les Iraniens sont pour la conclusion d’un accord mais il (John Kerry), leur dit d'attendre, Trump perdra peut-être les élections et vous pourrez alors négocier » !

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 1 =