Catastrophe du coronavirus : l’Ecole théologique d’Iran se dit prête à travailler avec l'Église orthodoxe

Qom (IRNA) - Dans une lettre adressée au Secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, le directeur de l’Ecole théologique de l’Iran, l’ayatollah Ali Reza A’arafi, a dit prêtes les séminaires théologiques iraniennes à coopérer avec l'Église orthodoxe en cette période de crise sanitaire qui touche le monde.

« Les événements malheureux dus à la propagation du coronavirus ont infligés des souffrances et de la misère aux pays et aux nations, attristant les dirigeants des religions, des érudits et des penseurs », a déploré l'ayatollah Ali Reza A'arafi dans sa lettre.

L’Ayatollah A'arafi a poursuivi : « Les écoles théologiques, les personnalités éminentes religieuses, les grands maîtres, les professeurs et les étudiants iraniens, sont prêts à partager leurs nouvelles expériences scientifiques, de recherche, culturelles et de secours, en particulier dans le domaine de cyberespace et à ouvrir à cette fin un nouveau chapitre de coopération interreligieuse avec les pays du monde et l'institution chrétienne orthodoxe, manière d’être ensemble au service de l'humanité ».  

La réponse du nouveau chef du Conseil œcuménique des Églises à la lettre de l'ayatollah A’arafi

En réponse à la lettre de l'ayatollah Arafi, le Secrétaire général par intérim du Conseil œcuménique des Églises, Ioan Sauca, a déclaré : « Nous sommes conscients des grandes souffrances du peuple iranien pour cause de la maladie pandémique de Covid-19 ; nous savons que les sanctions contre l'Iran ont intensifié l’actuelle crise dans le pays ».

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 2 =