22 avr. 2020 à 19:47
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83761362
0 Persons
Les garants des pourparlers d'Astana soulignent la poursuite des négociations

Téhéran (IRNA)- Les ministres des Affaires étrangères de l'Iran, de la Russie et de la Turquie ont souligné la nécessité d'une coordination et de consultations au plus haut niveau entre les trois garants des pourparlers d'Astana comme le processus le plus important et le plus efficace pour résoudre la crise en Syrie.

Les principaux diplomates des trois garants du processus de paix d'Astana ont tenu la réunion trilatérale par téléconférence, mercredi 22 avril.

Lors de la réunion, tenue pour discuter des derniers développements en Syrie et dans la région, Mohammad Javad Zarif, Mevlut Cavusoglu et Sergei Lavrov ont parlé des derniers développements, y compris de la situation la plus récente à Idlib, du Comité constitutionnel syrien, de la nécessité de retirer les sanctions unilatérales, compte tenu notamment de la propagation du coronavirus, des conditions humanitaires et du retour des personnes déplacées.

Les ministres des affaires étrangères iranien, turc et russe ont souligné la nécessité de poursuivre les consultations et la coordination au plus haut niveau entre les trois garants du format Astana comme le processus le plus important et le plus efficace pour le règlement de la crise en Syrie.

Les participants ont également convenu de la nécessité de respecter l’indépendance, la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale de la Syrie, de résoudre politiquement la crise syrienne, de délimiter les terroristes et l’opposition et de poursuivre la lutte contre le terrorisme.

Zarif, qui a récemment effectué une visite en Syrie pour discuter des derniers développements et tenir des consultations avec le président syrien et le ministre des Affaires étrangères, a évoqué les récents développements à Idlib lors de la réunion trilatérale, et a souligné la nécessité de respecter l’intégrité territoriale de la Syrie et de poursuivre la lutte contre le terrorisme.

Rappelant ses récentes consultations avec l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Syrie, Geir O. Pedersen, Zarif a exprimé son soutien à ses efforts pour faciliter le dialogue syro-syrien dans le cadre de la Commission constitutionnelle, et souligné la nécessité de protéger l’indépendance du Comité et de prévenir toute ingérence étrangère dans le processus de ses activités.

Zarif a également souligné les effets étendus dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, critiquant les sanctions unilatérales comme un obstacle sérieux à la bataille contre le virus, et a rappelé à la communauté internationale et aux Nations Unies leur responsabilité de lever les sanctions, d'alléger les souffrances du peuple syrien et d'accorder une attention particulière au statut des personnes déplacées dans les camps de réfugiés occupés par les États-Unis.

Zarif a en outre décrit les efforts visant à accélérer le retour des réfugiés syriens et les efforts de la communauté internationale pour fournir des aides humanitaires comme une étape majeure dans la réalisation de cet objectif et le rétablissement de l’espoir et de la stabilité dans la communauté syrienne.

Il a également dénoncé les actes d’agression constante du régime sioniste contre la Syrie comme une violation de la souveraineté nationale de la Syrie, affirmant qu’ils menaçaient également la paix et la stabilité dans la région et contrevenaient au droit international.

Les ministres des affaires étrangères iranien, russe et turc ont souligné lors de cette réunion la nécessité de procéder à des consultations trilatérales à tous les niveaux, notamment en organisant le sixième sommet du processus d'Astana en République islamique d'Iran après la normalisation de la situation créée par l'épidémie de coronavirus.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 7 =