Iran/USA : Pompeo se veut « partenaire du PGAC » suite à l’échec de la « Pression maximale » (Zarif)

Téhéran(IRNA) - Dans un tweet émis ce lundi, le ministre iranien des Affaires étrangères, le très haut diplomate Mohammad Javad Zarif, a qualifié de « résultat de l'échec scandaleux de la politique de Pression maximale américaine contre l’Iran », la décision de Washington de revenir à l’accord historique nucléaire de 2015.

« Il y a deux ans, le Secrétaire d'État Mike Pompeo et son Chef, ont annoncé une « fin de la participation américaine » au Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC), dans l’illusion que leur « pression maximale » mettrait l'Iran à genoux ».
Il a ajouté : « Compte tenu de l'échec humiliant de cette politique, il se veut maintenant un partenaire du PGAC ». Arrêtez de rêver : La nation iranienne a toujours déterminé son destin », a écrit Mohammad Javad Zarif sur sa page Twitter.

Dimanche 27 mai, le New York Times a révélé un nouveau complot américain visant à prolonger l'embargo sur les armes imposé, autrefois, à l'Iran, et qui devrait être levé en vertu de l'accord international nucléaire (PGAC) de Borjam en octobre 2020.

En effet en vertu de l’accord international sur le nucléaire de 2015, dont les États-Unis se sont retirés unilatéralement en 2018, une interdiction par l'ONU de vendre des armes à Téhéran prendra fin en octobre de cette année.

Pour faire avancer la stratégie anti-iranienne de l’administration américaine, le Secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, a élaboré, selon le journal, un plan qui cherche à poser, juridiquement parlant, les États-Unis, comme une partie à l'accord sur le nucléaire de 2015. Ce plan vise en effet, de rétablir les sanctions de l'ONU contre l'Iran, qui ont été levées après l'accord nucléaire de 2015, et cela via le déclenchement du mécanisme de règlement des différends (MRD).

Le Conseil de sécurité des Nations unies avait publié les résolutions 1747, 1803 et 1929, en 2006 et en 2007, interdisant à l’Iran d’acheter des armes et des munitions, mais en vertu de la résolution 2231, l’embargo sur les armes, imposé à l’Iran, prendra fin en octobre prochain.

L’embargo sur la vente d’arme visant l’Iran expire dans quelques mois en vertu du Plan global d’action commun sur le nucléaire de 2015 et après les rapports consécutifs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur la nature civile et pacifique du programme nucléaire iranien.

Le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, avait récemment appelé à une prolongation de l’embargo sur les armes visant l’Iran.

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 9 =