Le Président Rohani et son homologue croate mettent l'accent sur l'expansion des relations Téhéran-Zagreb

Téhéran (IRNA) - Lors d'une conversation téléphonique lundi, le Présidents de la RII, Hassan Rohani et son homologue croate, Zoran Milanović, ont souligné la nécessité d'élargir la coopération et d'approfondir les relations bilatérales avant d’insister sur la nécessité pour tous les pays de travailler ensemble pour lutter contre la pandémie mortelle du coronavirus, qui a touché presque tout les pays.

Les deux hommes ont également adressé leurs condoléances et leurs sympathies réciproques, aux peuples iranien et croate dans ces moments difficiles de crise sanitaire qui a emporté un nombre élevé des gens chez les deux pays, avant de plaider pour le partage des expériences et des capacités de lutte contre la maladie.

Toujours lors de cette conversation téléphonique, les deux Présidents ont souligné la nécessité pour tous les pays du monde de coopérer et de s'entraider dans la situation difficile actuelle et de faire face au comportement unilatéral de certains pays.

Hassan Rouhani, faisant référence au comportement « illégal, irrationnel et inhumain » des États-Unis qui se sont unilatéralement retiré du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC), et qui ont par la suite réimposé des sanctions les plus cruelles au peuple iranien, l’objet d’une « Pression maximale » de la Maison-Blanche, a déclaré: « La poursuite de ce comportement est un acte inhumain, et l'Iran s’attend à ce que les pays européens agissent contre de tels comportements et prennent des positions sérieuses . »

Pour sa part, le Président croate, s’attardant sur les « bonnes relations » des deux pays a mis l’accent sur l’importance d'étendre et d'approfondir les relations Téhéran-Zagreb, avant d’indiquer : «La Croatie attache une importance toute particulière à l’Iran, pays millénaire qui occupe une position privilégiée dans la région. »

Zoran Milanović a qualifié d’ « inhumaine » et d’ « erronée » la décision des États-Unis de durcir les sanctions et les pressions visant l'Iran dans les circonstances difficiles actuelles.


 

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 1 =