Un think-tank met en garde contre le soutien européen à l'extension de l'embargo sur les ventes d'armes à l'Iran

Téhéran (IRNA)- Le think-tank du Conseil européen des relations étrangères a averti que le soutien du Royaume-Uni, de la France et de l'Allemagne aux États-Unis envisageant de prolonger l'embargo sur les armes contre l'Iran, mettrait en danger l'accord nucléaire, quelques mois seulement avant les élections présidentielles aux Etats-Unis.

Dans une note publiée, le think-tank européen a estimé que la meilleure option pour eux était de laisser expirer les sanctions des Nations Unies comme prévu dans le Plan d'action global conjoint (JCPOA), et simultanément d'imposer des restrictions strictes au commerce des armes avec l'Iran.

Les trois pays européens, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, ont jusqu'à présent tenté de préserver le plan global, en espérant que les États-Unis rejoindraient l'accord.

Si l'accord dure jusqu'en octobre, les dirigeants de ces trois pays devront faire face à la fin de l'embargo sur les armes contre l'Iran sans s'éloigner de la voie diplomatique.

Parce que les États-Unis, conformément à leur politique de «pression maximale» sur l'Iran, tenteront de convaincre les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies d'adopter une résolution qui prolonge l'embargo sur les armes, indique la note du Conseil européen.

Cependant, le groupe de réflexion prévoit que la Chine et la Russie s'opposeront au plan des États-Unis, car ils ont traditionnellement soutenu Téhéran lorsque de telles questions ont été soulevées aux Nations Unies, et seraient également les premiers pays à bénéficier des exportations d'armes vers l'Iran.

Enfin, il a conseillé aux pays européens qui sont membres du plan global d'essayer de mettre en garde l'administration Trump contre toute action qui pourrait conduire à l'effondrement de l'accord nucléaire, et qu'ils essaient de réduire l'écart entre les pays membres du Conseil de sécurité au lieu de participer à des tours de justice pour sanctionner l'Iran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 5 =