Ni Trump, ni Pompeo, « le seul qui reste pour les EAU c’est l’Iran »

Téhéran (IRNA) –Les Emirats savent bien que Trump et Pompeo retireront un jour leur révérence, mais celui qui reste c’est l’Iran. Pour les Emirats arabes unis, la vaste étendu géographique, la profondeur de l'économie, la puissance militaire, l'armée et les effectifs iraniens ne sont pas des choses à négliger », a prévenu le Directeur du Centre d'études internationales de l'Université américaine George Town, Mehran Kamrava.

« L'administration Trump n’a lésiné sur rien pour pousser l'Iran dans l'isolement et saper les relations de ce dernier avec ses voisins », a déclaré Mehran Kamrova à l’occasion d’une interview accordée vendredi premier mai à l’IRNA, en réaction à un tout récent appel téléphonique entre les ministres iranien et émirati des Affaires étrangères.

Il a déclaré : « Depuis près de cinq ans, Téhéran essaie de réduire la tension entre l’Iran et les pays de la région, en particulier les pays des rives méridionales du golfe Persique ». « Téhéran, tout en essayant de renforcer ses relations avec des pays comme Oman et le Qatar, avec qui il entretient d’amicales relations, tente d'embellir ses relations avec les Émirats arabes unis et le Koweït et de réduire les tensions avec Riyad. »

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 8 =