Les gardes-frontières iraniens réfutent fermement les allégations de torture d'immigrants clandestins afghans

Téhéran (IRNA)- Les gardes-frontières iraniens ont fermement réfuté leurs allégations selon lesquelles ils auraient arrêté et torturé des immigrants afghans illégaux à la frontière Iran-Afghanistan.

Dans un communiqué, les gardes-frontières ont déclaré qu'après la diffusion d'un clip vidéo (clip vidéo) par des chaînes et réseaux médiatiques hostiles et anti-révolutionnaires sur le déversement de ressortissants afghans dans le fleuve après avoir été torturés par les gardes-frontières, l'affaire a immédiatement fait l'objet d'une enquête.

Les enquêtes menées prouvent que cette affaire ne s'était pas produite à la frontière irano-afghane et que ce n'était absolument pas vrai.

Il est mentionné que la République islamique d'Iran et l'Afghanistan ont de très bonnes relations, et que les gardes-frontières iraniens et dans l'exercice de leur devoir de garde des frontières du pays s'occupent du bien-être islamique avec les frères afghans, par conséquent, de telles accusations présumées s'inscrivent dans le contexte d'efforts désespérés pour créer une divergence entre les deux peuples, alors que les relations d'amitié et de fraternité entre eux sont profondes dans l'histoire.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 4 =