L'Iran s'opposera «de manière décisive» à une éventuelle prolongation de l'embargo sur les armes

Téhéran(IRNA)- Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré que l'Iran donnerait une «réponse décisive» à une éventuelle prolongation d'un embargo sur les armes contre le pays qui est légalement tenu d'expiration en vertu de son accord nucléaire avec les puissances mondiales.

«L'Iran donnera une réponse appropriée et décisive à une telle mesure», a déclaré Mousavi lors d'une conférence de presse à Téhéran lundi, faisant référence à la soumission potentielle du dossier iranien au Conseil de sécurité des Nations Unies et à la prolongation probable de l'embargo.

Il espère cependant qu'une telle perspective ne se concrétisera pas, ajoutant: «Nous attendons de voir dans quelle direction les circonstances vont évoluer, et nous agirons ensuite en fonction de celles-ci et apporterons une réponse.»

Les États-Unis ont exprimé leur détermination à prolonger l'embargo sur les ventes d'armes classiques à l'Iran, bien que l'interdiction expire d'ici octobre en vertu de l'accord sur le nucléaire de 2015. Il est légalement interdit à Washington de prendre de telles mesures au moment où il a quitté l'accord en mai 2018.

Mousavi a noté que les États-Unis n'étaient plus partie à l'accord qui est officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA).

«Les États-Unis ont un record historique de non-respect dans leurs obligations internationales», a-t-il déclaré. «[Ses actions concernant] envers le JCPOA manifestent l'une de ses approches unilatérales, qui a montré qu'il s'agit d'un régime qui ne croit pas à l'état de droit et aux réglementations internationales, et qu'il est le plus grand violateur de ces réglementations.»

Il a poursuivi en disant que la diplomatie iranienne était en cours et nous avons été témoins que de hauts responsables politiques du pays, dont le président, le ministre des Affaires étrangères et d'autres députés à l'intérieur et à l'extérieur du pays, ont poursuivi leurs affaires diplomatiques de manière significative».

Il a annoncé que le président Rohani participera au sommet du Mouvement des pays non alignés (NAM) aujourd'hui, organisé par la République d'Azerbaïdjan, par vidéoconférence. Un certain nombre de 46 hauts responsables de pays et chefs d'organisations internationales participeront à ce sommet, a-t-il déclaré, ajoutant: «La lutte contre le coronavirus sera le principal sujet de discussion de ce sommet ainsi que la coopération des pays participants dans la lutte contre le COVID-19.»

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a eu environ 22 conversations téléphoniques avec ses homologues dans différents pays lors de l'éclosion de COVID-19 et a discuté des problèmes régionaux et internationaux, a souligné Mousavi.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 15 =