6 mai 2020 à 22:59
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83778686
0 Persons
L'Iran rejette les fausses nouvelles concernant les immigrants afghans illégaux

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a catégoriquement rejeté mercredi de fausses informations selon lesquelles un certain nombre de ressortissants afghans auraient été contraints par les gardes-frontières iraniens de retourner en Afghanistan via la rivière Harirood et auraient subi un accident.

Faisant référence à de faux rapports concernant l'incident survenu à certains citoyens afghans dans les régions frontalières avec l'Iran, Abbas Mousavi a déclaré que «Comme indiqué précédemment par divers responsables iraniens, nous rejetons fermement les informations selon lesquelles un certain nombre de ressortissants afghans ont été contraints par les gardes-frontières iraniens de retourner dans leur pays en traversant le Harirud.

Il a en outre noté qu'en dépit de la non-pertinence de la question pour l'Iran et en raison de la demande de responsables afghans, le ministère iranien des Affaires étrangères a envoyé une lettre officielle à l'ambassade de la République islamique d'Afghanistan à Téhéran et a déclaré que l'Iran était prêt à coopérer avec l'Afghanistan pour enquêter sur les allégations.

«La République islamique d'Iran considère ses frontières avec l'Afghanistan comme des frontières de paix et d'amitié et essaie de maintenir des relations amicales avec la République islamique d'Afghanistan sur la base du respect mutuel», a-t-il ajouté.

Il y a quelques jours, certains médias ont affirmé qu'environ 57 immigrants afghans avaient été détenus par les gardes-frontières iraniens après être entrés illégalement en Iran, puis contraints de sauter dans le fleuve.

Ces personnes avaient affirmé que 23 d'entre elles étaient mortes dans le fleuve, mais le ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté les allégations et a ajouté qu'aucun immigré afghan n'a été détenu à la frontière iranienne, sans parler d'être forcé de sauter dans le fleuve.

La République islamique d'Iran a accueilli des millions de réfugiés afghans au cours des quatre dernières décennies et ces immigrants ont pu travailler en Iran et profiter de tous les avantages de vivre dans le pays, y compris aller dans les écoles et les universités.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 9 =