12 mai 2020 à 00:52
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83784461
0 Persons
Les Afghans sont accueillis en Iran avec les meilleurs services (Téhéran)

Téhéran (IRNA) – Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, a déclaré que le gouvernement de la République islamique d'Iran et en particulier la police iranienne et les gardes-frontières ont réservé, sans discrimination et avec des meilleurs services, un accueil excellent à plus de 3 millions de migrants Afghans en Iran, depuis 40 ans. Le diplomate a souligné que le fait de fournir des emplois, une éducation gratuite et des services de soin toujours gratuits ainsi que de nombreux autres services largement accessibles, aux ressortissants hôtes afghans, témoignait de la bonne hospitalité iranienne.

S’exprimant à l’occasion d’une conférence de presse organisée pour répondre aux questions des journalistes au sujet des Afghans retrouvés noyés à la frontière commune irano-afghane, et pour dissiper les ambigüités, autour de l’incident, suscitées par les médias mainstream étrangers,  Abbas Moussavi a présenté ses condoléances au gouvernement et aux familles des victimes et affiché la solidarité de l’Iran avec ces derniers.

Interrogé sur ce drame qui a provoqué un tollé général en Afghanistan et en Iran et qui a fait, sans tarder, l'objet d’une couverture intéressée médiatique, même dans des pays tiers, le diplomate a répondu : « Dès les premières heures où certains reportages ont été publiés dans divers médias sur ce drame, une enquête rapide et précise sur l'incident a été mise à l'ordre du jour des institutions compétentes. Étant donné que la question était liée à la vie des êtres humains, en particulier des citoyens du pays frère et voisin qu’est l'Afghanistan, cette question s’est placée au cœur de notre attention et avec une double sensibilité. Nous avons travaillé depuis pour enquêter sur toutes les dimensions de cet incident et faire la lumière dès que possible et nous avons examiné toutes les pistes envisageables. »

Rejetant les versions avancées par certains médias, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a ajouté : « Tout d'abord, en termes de faits objectifs et selon les informations confirmées reçues de la  Garde-frontière de la République islamique d'Iran, non seulement de tels incidents ne se sont pas produits à la date déclarée et dans la zone revendiquée, mais encore il n'y avait aucun affrontements entre les forces de la République islamique d'Iran et les ressortissants afghans. »

Il a également démenti les allégations selon lesquelles des Afghans ont été transférés dans un « camp » ou ont été traités de manière « inhumaine ».
« À cette date, en raison des conditions météorologiques particulières dans la région, aucun citoyen afghan n'est entré sur le territoire de la République islamique d'Iran », insiste le porte-parole de la diplomatie iranienne, Abbas Moussavi.

« Pourtant, afin de respecter les exigences du gouvernement ami et voisin de l'Afghanistan et malgré notre pleine confiance dans le rapport des gardes-frontières iraniens, nous avons demandé à touts les appareils compétents à intervenir et à examiner de près la question et cela d’une manière approfondie et globale. Les résultats d'autres enquêtes menées par d'autres appareils confirment également le rapport du garde-frontière et réfutent complètement une prétendue implication de nos forces dans le drame », a fait savoir le diplomate.

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 0 =