Les actions de l'Iran dans la lutte contre le coronavirus ont invalidé de nombreux préjugés contre le pays(Rohani)

Téhéran (IRNA)- Les réalisations de l'Iran face au coronavirus et ses mesures efficaces à cet égard ont invalidé de nombreux préjugés contre le système, le gouvernement et le peuple, a déclaré mardi le président Rohani.

S'exprimant mardi soir lors d'une réunion avec des intellectuels et des responsables universitaires et de séminaire, le président Hassan Rohani a évoqué que l'épidémie de coronavirus était un nouveau phénomène qui touchait très rapidement tous les aspects des êtres humains, «Cette maladie a eu des répercussions sur les pratiques religieuses et nationales et même sur les relations familiales».

Personne ne penserait qu'une maladie contagieuse affecterait la société humaine, a déclaré le président, «les connaissances humaines sont toujours limitées et malgré les grands développements dans les différentes sciences, la société humaine ne s'attendait pas à un coronavirus».

Selon le président Rohani, cette maladie a affecté les relations humaines; elle a affecté les critères de comparaison des nations, du gouvernement et de la société humaine, de sorte que de nombreux gouvernements qui se sont vantés de leur science, de leur équipement et de leurs capacités scientifiques et financières en sont complètement éblouis.

Soulignant que l'Iran peut bien montrer ses capacités dans cette compétition, il a poursuivi en disant que jusqu'à ce stade, «nous pouvons dire que nos performances dans la lutte contre les coronavirus sont très bonnes par rapport à de nombreux pays».

«Les actions et le succès de l'Iran dans la lutte contre les coronavirus ont invalidé de nombreux jugements contre le système, le gouvernement et le peuple», a-t-il déclaré.

«Les Occidentaux pensaient que la nation iranienne ne pourrait pas résister aux sanctions et aux pressions pendant quelques mois, et ils pensaient qu'avec l'épidémie du virus, un pays soumis aux sanctions les plus sévères ne résisterait pas aux problèmes. Bien sûr, l'épidémie du virus a nui à certains secteurs comme l'industrie aérienne, les transports et le tourisme, compensant ce qui nécessite des efforts à long terme. Heureusement, avec les efforts du gouvernement au cours des 6 dernières années, le nombre de lits d'hôpitaux prêts à l'emploi a doublé et ce n'est pas seulement pour les lits ordinaires, mais aussi pour les lits en soins intensifs», a-t-il poursuivi.

Personne ne penserait que l'Iran pourrait gérer les conditions critiques malgré des sanctions sévères, a déclaré Rohani, ajoutant: «Les performances du secteur de la santé en Iran ont été très bonnes par rapport à d'autres pays, tandis que d'autres secteurs comme les agences de protection sociale ont fait de grands progrès».

Se référant au rôle important des clercs, en particulier du Guide suprême de la révolution, dans la réponse aux questions et la promotion des liens entre la science et la religion, il a déclaré: «Heureusement, nous avons pu éradiquer certains problèmes que les courants qui étaient après avoir créé un fossé entre la science et la religion».

Déclarant que l'ère post-coronavirus sera beaucoup plus difficile, le président a déclaré: «Nous devons nous préparer à l'ère post-coronavirus à partir d'aujourd'hui».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrence
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 1 =