Palestine: sept décennies de violations systématiques et flagrantes des droits de l'homme

Machhad (IRNA) -Sept décennies se sont écoulées depuis l’occupation barbare par l’Arrogance sioniste de la Palestine et des souffrances infligées aux habitants opprimés de l’ancienne terre, déplacés de force de leurs terres ancestrales, avec le soutien direct des tyrans de l’époque, mais aucune soi-disant organisation internationale pour les droits de l’homme, n'ont pas fait un pas en avant, et cela sous les yeux de l’homme contemporain, au nom des droits bafoués des Palestiniens opprimés contre des oppresseurs sionistes.

Ce, alors que, selon toutes les normes juridiques et internationales, occuper un territoire et expulser son peuple de chez soi est une violation flagrante des droits de l'homme.

La Déclaration universelle des droits de l'homme déclare que chaque être humain peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés légitimes dignes de l’homme proclamés dans la déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

Mais en pratique, les dirigeants occidentaux ne reconnaissent pas ce droit pour les vrais habitants de la Palestine.
De plus, il ne doit être fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Cependant, bien que les droits des habitants palestiniens aient été violés dans tous ces cas, aucune organisation ni gouvernement international ne leur a apporté un soutien sérieux. D'un autre côté, le régime occupant Qods a été reconnu, et les opprimés palestiniens font l’objet d’un exode forcé systématique orchestré par les sionistes et leurs alliés.

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 12 =