29 mai 2020 à 12:06
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83803560
0 Persons
Les États-Unis doivent montrer du respect ou continuer à s'humilier (Téhéran)

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que les États-Unis devaient admettre leur défaite et commencer à respecter la nation iranienne au lieu de s'humilier davantage.

«Nous brisons votre campagne de pression maximale avec une résistance maximale, une détermination renforcée et une confiance dans les capacités nationales», a déclaré Abbas Mousavi dans un tweet jeudi soir, s'adressant aux responsables américains.

«C'est vous qui faites face à un choix: admettre la défaite et commencer à respecter la nation iranienne ou continuer à être haï, humiliant et isolant», a-t-il ajouté.

Il a fait ces remarques en réaction aux commentaires de mercredi du représentant spécial américain pour l'Iran, Brian Hook, qui a affirmé que la politique de «pression maximale» du président Donald Trump donnait à l'Iran le choix entre négocier avec les États-Unis ou gérer ce qu'il a appelé «l'effondrement économique» causé par des sanctions américaines.

«En raison de nos pressions, les dirigeants iraniens sont confrontés à une décision: négocier avec nous ou gérer l’effondrement économique», a déclaré Hook aux journalistes lors d’une conférence téléphonique.

En mai 2018, Trump a unilatéralement retiré son pays de l'accord multilatéral sur le nucléaire iranien, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), au mépris des critiques mondiales

Depuis son retrait de l'accord, Washington a lancé une soi-disant campagne de pression maximale contre Téhéran, cherchant à faire pression avec une liste croissante de sanctions généralisées visant la République islamique.

Téhéran a réagi aux sanctions et à l'échec des signataires du JCPOA - en particulier la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne - à protéger l'accord en suspendant progressivement ses propres engagements envers l'accord sur le nucléaire.

L'Iran a toutefois annoncé à plusieurs reprises qu'il était prêt à reprendre ses engagements si les sanctions étaient levées. Washington a cependant poursuivi la campagne.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 12 =