31 mai 2020 à 00:51
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83805298
0 Persons
Le moment est venu pour le monde de lutter contre le racisme (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran (RII), Mohammad Javad Zarif, rectifiant un tweet de son homologue américain, Mike Pompeo, lancél y a deux ans, contre l’Iran, a posté via l’oiseau Twitter : « Le moment est venu pour le monde de lutter contre le racisme. »

Mohammad Javad Zarif, publiant l’image d’un tweet émis par son homologue américain, Mike Pompeo, le 27 juin 2018 contre l’Iran, l’a republié avec des expressions similaires, retouchées à l’adresse du peuple américain et écrit : « Certaines personnes ne pensent pas que la vie des Noirs compte. A ceux parmi nous, pour qui la vie des Noirs est importante : il est temps que le monde lutte contre le racisme. Le monde contre le racisme. »

Voici la traduction du tweet de Mike Pompeo, dont l’image retouchée par le très haut diplomate iranien Mohammad Javad Zarif, a été republié ce samedi 30 mai 2020, à l’adresse des manifestants protestataires descendus dans les rues des États-Unis, où le spectre du racisme hante toujours, après la mort de George Floyd, un Afro-Américain étouffé, tragiquement, lors de son interpellation indigne par la police :

« Le gouvernement américain gaspille les ressources de ses citoyens ; Ses aventures en Asie, en Afrique ou en Amérique latine, son soutien à d'innombrables dictateurs ou encore ses ambitions pour le développement coûteux de ses armes nucléaires, tout cela ne fait que rajouter à la souffrance du peuple américain. Comme je l'ai déjà dit, il n'est pas étonnant que les manifestations se poursuivent aux États-Unis. Le peuple américain veut que ses dirigeants partagent les richesses du pays et répondent à leurs besoins légitimes.
Nous condamnons les tactiques inefficaces de toujours du gouvernement pour réprimer et emprisonner les manifestants ou encore pour dénier la frustration du peuple américain. Le peuple américain est fatigué du racisme, de la corruption, de l'injustice et de l'incompétence de ses dirigeants, et le monde entend sa voix ».

George Floyd a eu ces mots terribles avant ses derniers souffles alors qu'il était plaqué au sol par un policier blanc dans le Minnesota: « I can't breathe » - « Je ne peux pas respirer ».

La scène filmé et diffusé sur les réseaux sociaux, a suscité le choc et l’indignation aux Etats-Unis et à travers le monde.

 L’affaire rappelle celle d’Eric Garner, un homme noir décédé après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs à New York en 2014. L’affaire avait notamment contribué à l’émergence du mouvement Black Lives Matter (« Le vie des Noirs compte »).

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 1 =