La gestion par l'Iran de la pandémie de coronavirus comparable à celle des pays développés (Rohani)

Téhéran (IRNA)- Le président iranien Hassan Rohani a déclaré que la gestion par le pays de la pandémie mortelle de coronavirus était acceptable et comparable à celle des pays développés.

«Dans notre lutte contre le coronavirus, nous avons dépassé les 100 premiers jours et c'est très important», a déclaré le président iranien lors d'une allocution dimanche lors d'une réunion du cabinet.

Il a souligné que le peuple iranien est témoin que même les pays riches en termes financiers, économiques, médicaux et scientifiques ont été confrontés à de graves problèmes pendant la pandémie de COVID-19.

Rohani a déclaré que tous les pays du monde ont fait face à de nombreuses complications au cours des 100 derniers jours dans la gestion de leurs affaires intérieures, en particulier dans les domaines économiques, ajoutant que toutes les institutions et tous les responsables iraniens ainsi que les secteurs privé et étatique ont fait de gros efforts lors de l'épidémie de virus.

«Aujourd'hui, nous avons des conditions relativement appropriées [en Iran en termes de pandémie]», a souligné le président.

L'Iran fait partie des pays durement touchés par le coronavirus qui est apparu pour la première fois en Chine fin décembre 2019 avant de se propager à travers le monde.

Des sanctions américaines illégales ont entravé la bataille du virus en Iran, qui a signalé ses premiers cas d'infection au COVID-19 fin février.

Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de la Santé, 151 466 Iraniens au total ont contracté la maladie et 7 797 sont décédés tandis que 118 848 patients se sont rétablis jusqu'à présent.

S'adressant à la 73e Assemblée mondiale de la santé par vidéoconférence au début du mois, le ministre iranien de la Santé, Saeed Namaki, a déclaré que les sanctions unilatérales imposées au pays par l'administration du président américain Donald Trump étaient inhumaines et causaient des souffrances et des souffrances aux populations.

«Il ne fait aucun doute que les sanctions unilatérales constituent un obstacle et sont une mesure inhumaine, qui provoque des souffrances et des douleurs [pour les gens]», a déclaré le ministre iranien, ajoutant: «Les États-Unis doivent être tenus responsables des sanctions sévères qui ont mis la vie du peuple iranien en danger.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
7 + 10 =