4 juin 2020 à 07:21
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83810187
0 Persons
Restrictions imposées aux diplomates iraniens: L’ONU préoccupée

New York (IRNA) – Le porte-parole des Nations Unies, Stéphane Dujarric, s’exprimant mercredi, 4 juin, au micro de l’IRNA, s’est dit « préoccupé » par les restrictions de voyages et de visas, imposées par le gouvernement américain à certains diplomates et représentants de pays dont la République islamique d’Iran (RII).

A la question du correspondant de l’IRNA, « Est-ce qui le Secrétaire général de l’ONU était en contact avec le pays hôte (Etats-Unis), ou  a une opinion pour résoudre ce défi politique au moment où une réunion informelle extraordinaire de la Commissoin des relations avec le pays hôte est prévue ce vendredi et qu’il paraît que le rendez-vous soit axé sur le problème des restrictions visant des diplomates et des représentations de divers pays… », le porte-parole de l’ONU a déclaré : « Certaintement ! En effet je peux confirmer que le comité du pays hôte se tiendra virtuellement vendredi pour discuter de diverses questions, dont les restrictions de voyage ».

« Nous sommes très préoccupés par les conditions auxquelles certaines représentations sont confrontées, telles les restrictions de voyage et de visa », ajoute M.Dujarric.

Il a poursuivi:  « De hauts responsables à tous les niveaux, y compris le Secrétaire général des Nations Unies, interagissent avec les autorités du pays hôte pour trouver une solution à cet égard dans le cadre de l'accord du siège de l'ONU. »

Le Département d'État américain a imposé des restrictions de circulation aux diplomates de certains pays, comme la République islamique d'Iran. Avant les nouvelles règles, les diplomates iraniens, étaient déjà confinés dans un rayon de 25 miles (40 km) de Columbus Circle à Midtown Manhattan. Aujourd’hui ils sont limités par une limite de 5 miles.  

Selon l’accord, l’Etat hôte du siège des Nations unies, les Etats-Unis ont en principe l'obligation d'accorder rapidement des visas aux Etats qui en font la demande pour permettre à leurs responsables d'assister à des réunions à l'ONU.

Les restrictions imposées par l’administration Trump, place les membres des missions diplomatiques et leurs familles dans des conditions fondamentalement inhumaines.

Les autorités américaines empêchent également la présence de représentants ou de délégations iraniens aux réunions des Nations Unies en imposant une réglementation spéciale sur les visas.
 L'année dernière, nous avons été témoins de l'opposition à la délivrance de visas au ministre des Affaires étrangères Mohammad, le très haut diplomate Mohammad Javad Zarif.

De plus, un grand nombre de délégations qui devraient accompagner le Président Hassan Rouhani, qui s'était rendu à New York, l’année dernière pour assister à la 74e Assemblée générale, n'ont pas obtenu de visa.

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 13 =