6 juin 2020, 09:48
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83811490
0 Persons
La Russie fustige la divulgation du rapport confidentiel de l'AIEA sur l'Iran

Londres - IRNA - Le représentant de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, Mikhail Ulyanov, a critiqué la divulgation dans les médias du rapport confidentiel de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les activités nucléaires de l'Iran, qualifiant d'offensant le geste.

Le diplomate russe, Mikhail Ulyanov, a tweeté vendredi 5 juin que le rapport confidentiel de l'Agence internationale de l'énergie atomique sur la mise en œuvre des accords liés aux opérations de vérification et d’inspections, en Iran, des utilisations pacifiques des matières nucléaires dans les cadre du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) et de l’accord multilatéral sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC), avait été publié dans les médias occidentaux cinq minutes après avoir été distribué aux membres du Conseil des gouverneurs.

S’attardant sur le fait que le principe de confidentialité des rapports à l'AIEA a perdu sa pertinence, Mikhail Olyanov, a noté que l'incident était, au moins, porteur d’ « un point positif. »

« Il ressort clairement du contenu du rapport que le vrai problème est ailleurs et qu’il ne s’agit pas d’une préoccupation urgente dans le domaine de la non-prolifération », a-t-il déclaré.

Selon les médias mainstream, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a prétendu dans son rapport trimestriel que l'Iran a continué d'enrichir l'uranium au-delà de ses limites désignées par le PGAC.

À cet égard, l'ambassadeur et représentant permanent de la République islamique d'Iran auprès de l'Agence viennoise a déclaré : « Le nouveau rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le PGAC, expose à la fois la poursuite par l’AIEA des activités de vérification en Iran et la mise en œuvre de ses décisions de Téhéran pour la suspension de ses engagements liés à l’accord multilatéral nucléaire de 2015 en réaction à l'échec d'autres parties signataires d'honorer leurs obligations.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha