8 juin 2020, 11:41
Journalist ID: 3058
Code d'info: 83814140
0 Persons
Le ministère iranien des AE s'engage dans la libération des ressortissants iraniens

Téhéran (IRNA)- "Le ministère iranien des Affaires étrangères fait tout son possible pour que les ressortissants iraniens détenus aux États-Unis dans le cadre de la politique de la pression maximale de la Maison-Blanche soient libérés.", a déclaré Jaberi Ansari.

Lors de la cérémonie d'accueil du Dr. Madjid Taheri à l'aéroport Imam Khomeiny de Téhéran, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré lundi: " Il y a quelques jours, le Dr. Cyrus Askari aussi est rentré au pays. Malheureusement, à cause des sanctions unilatérales des États-Unis, certains citoyens de la République islamique d'Iran, dont M. Taheri, ont fait l'objet de fausses accusations dans le cadre de la politique de la pression maximale de la Maison-Blanche."

"Notre mission principale en tant qu'exécuteur de la diplomatie et de la politique étrangère est de suivre les affaires de ces chers compatriotes qui ont déployé des efforts humanitaires et scientifiques au service de leur propre pays.", a affirmé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

Jaberi Ansari a ajouté: "Nous espérons que le sourire d'aujourd'hui de M. Taheri et de sa famille sera sur les lèvres de toutes les familles iraniennes touchées par les sanctions américaines.".

Après son retour en Iran, Dr. Majid Taheri a confié aux journalistes: "Le gouvernement américain m'a accusé faussement de contourner les sanctions dans les domaines médicaux. Je remercie le gouvernement iranien et les autorités concernées ainsi que le ministre des Affaires étrangères."

Ce médecin iranien a précisé: "Je coopérait avec une équipe de l'Université de Téhéran dans le projet de production d'un vaccin contre un cancer. Nous voulions faire quelque chose pour la santé des Iraniens et l'avancement des sciences médicales, mais malheureusement, le gouvernement américain a porté une accusation injuste et fausse contre moi, et j'ai été emprisonné là-bas pendant un an et demi."

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha