Le ministre iranien du Renseignement juge ««systématique, institutionnel» le racisme aux États-Unis

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien du Renseignement, Mahmoud Alavi, a qualifié le racisme aux États-Unis de facteur «systématique et institutionnel», notant que le pays a également une grande main dans le terrorisme et violant également les droits d'autres pays.

Le ministre iranien a déclaré que les États-Unis avaient eu un comportement d'intimidation avec de nombreux pays du monde et n'avaient pas respecté les traités internationaux et ce comportement a fait des Etats-Unis un pays peu fiable.

«Chaque fois qu'un pays agit contre les intérêts américains, les Américains abusent de la question des droits de l'homme et leurs sanctions contre l'Iran malgré la pandémie de coronavirus est un exemple de tels comportements», a déclaré Alavi.

Il a ajouté que les pays du monde ont progressivement compris le pouvoir de l'Iran et ils savent que l'Iran est le seul pays au monde à dire «non» aux États-Unis.

L'Iran estime que le régime américain est accro à la violation des lois et normes internationales.

Dans un tweet, dimanche 14 juin, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a publié un extrait du Los Angeles Times dans lequel Trump a appelé à la loi et à l'ordre et a menacé de déployer des troupes dans les grandes villes.

«Comment le régime américain accro à la violation des lois et normes internationales attend-il des Américains ordinaires qu'ils croient à l'appel à« l'ordre public », a-t-il écrit.
Après le meurtre de George Floyd par un officier de police aux États-Unis, les habitants des grandes villes du pays ont organisé des manifestations pour exprimer leur colère contre la brutalité policière et le racisme.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha