18 juin 2020, 01:13
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83825297
0 Persons
Téhéran  insiste sur le respect de l'intégrité territoriale de la Libye

Téhéran (IRNA) - Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Seyyed Abbas Moussavi, a souligné la nécessité de préserver et de respecter l'intégrité territoriale de la Libye.

Seyyed Abbas Moussavi, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran (RII), soulignant, mercredi 17 juin, la nécessité de respecter l’unité et l'intégrité territoriale de la Libye a déclaré : « La République islamique d'Iran a toujours souligné la nécessité de respecter le droit à l’autodétermination du peuple libyen, et cela loin de toute ingérence étrangère. Pour Téhéran la crise dans ce pays n'a pas de solution militaire et le seul moyen de parvenir à la stabilité et à la paix en Libye, est le soutien de tous les pays et des acteurs régionaux et internationaux, efficaces dans les évolutions  du pays, au processus politique et à la tenue de pourparlers inter-libyens avec la participation de toutes les parties intérieures. »

Réitérant sur le soutien de Téhéran aux efforts internationaux pour mettre fin à la crise politique en Libye, le diplomate a souligné la nécessité de poursuivre les efforts.

La Libye a été divisée en deux gouvernements parallèles à l'est et à l'ouest depuis le renversement de l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi en 2011. Le Gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli, dirigé par Fayez al-Sarraj, (ouest de la Libye) et reconnu par la communauté internationale et l’ONU et celui de l'Est contrôlé par Khalifa Haftar, général à la retraite, autoproclamé, ancien proche de Kadhafi.



Les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite, l'Égypte, la France et la Russie soutiennent l'armée Haftar et le gouvernement libyen à l'est. La Turquie, le Qatar, l'Algérie, l'Italie et l'Union européenne, quant à eux, soutiennent le gouvernement al-Sarraj, basé dans la partie ouest du pays et reconnu par les Nations Unies.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha