Inde, Mexique, Norvège, Irlande au Conseil de sécurité : l'Iran salue l'élection de nouveaux membres

Téhéran (IRNA)- Le ministère iranien des Affaires étrangères a salué l'élection de l'Inde, de l'Irlande, du Mexique et de la Norvège en tant que nouveaux membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies pour 2021-2022.

«La République islamique d'Iran se félicite de l'élection de l'Inde, de l'Irlande, du Mexique et de la Norvège en tant que nouveaux membres non permanents du Conseil de sécurité de l'ONU», selon le service de la presse de la diplomatie iranienne le jeudi 18 juin.

Insistant sur le fait que «le soutien au multilatéralisme et au droit international contre les idéologies et les gouvernements malveillants, doit être placé à l'ordre du jour clé du Conseil de sécurité pour la période 2022-2021», le ministère iranien des A.E. a dit «prêt »Téhéran à travailler à cette fin avec de nouveaux membres. 

Pour le rappel, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la République d'Irlande avait envoyé, il y a quelques jours, une lettre à l'adresse du Chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, lui demandant le soutien de Téhéran à la candidature de Dublin à un siège de membre non-permanent du Conseil de sécurité.

 Simon Coveney, ministre irlandais des A.E. et du Commerce

Dans un lettre adressé au très haut diplomate iranien, le ministre irlandais des A.E. et du Commerce, Simon Coveney, évoquant le bilan de son pays pour les activités de maintien de la paix, a souligné: « Nous croyons que nos valeurs et principes, et notre soutien continu aux programmes de maintien de la paix des Nations Unies, nous donne le poids de jouer un rôle indépendant au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies et d'entendre les préoccupations de tous les membres des Nations Unies. Nous œuvrerons pour plus de paix, plus de stabilité et plus d'égalité dans le monde », a-t-il promis.
 

Les quatre vainqueurs remplaceront au 1er janvier l’Allemagne, la Belgique, la République dominicaine et l’Indonésie.

Le Canada perd la course. Pour la deuxième fois en dix ans, le pays échoue à obtenir un siège au Conseil de sécurité de l’ONU.

Pour le seul siège qui était à pourvoir pour le continent africain, Djibouti et le Kenya - dont la rivalité réside aussi dans la langue, français pour le premier, anglais pour le second - sont contraints à un deuxième tour qui se tiendra jeudi 18 juin. Le Kenya a obtenu 113 voix, Djibouti 78 votes.

Le Conseil de sécurité de l’ONU compte 15 membres, dont cinq permanents et dix non permanents renouvelés par moitié tous les ans. Un siège de non permanent représente un vecteur d’influence considérable pour les pays candidats dont la campagne sur plusieurs années donne lieu à toutes les démarches possibles.

Les membres non permanents du Conseil de sécurité sont élus pour un mandat de deux ans. Certains pays, comme le Brésil, l'Allemagne, l'Inde et le Japon, ont demandé à plusieurs reprises la modification de la Charte et l'ajout de membres permanents du Conseil de sécurité.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha