Réouverture des frontières: un avenir prometteur pour les exportations iraniennes hors pétrole

Téhéran (IRNA)- Ces jours-ci, les terminaux frontaliers iraniens reprennent leurs activités après être restés fermés ou pratiquement fermés en raison de l'épidémie de Covid-19; et cela pourrait se traduire par la reprise et l'essor des exportations non pétrolières et l'amélioration de la balance commerciale de la République islamique.

La fermeture des frontières a été la première mesure prise par presque tous les pays pour faire face à la pandémie de coronavirus; la plupart des États, craignant que leurs citoyens ne soient infectés par Covid-19, ont interdit l'entrée d'étrangers

Étant donné la situation actuelle dans laquelle l'Organisation mondiale de la santé et les gouvernements font face à une nouvelle vie à l'ombre du coronavirus, de nombreux pays tentent progressivement de reprendre leur activité commerciale, en respectant les protocoles de santé pour limiter les dommages économiques.

Pour cette raison, selon les provinces frontalières, l'Iran reprend ses échanges avec les pays voisins, tels que l'Irak, la Turquie, l'Afghanistan, le Pakistan, ainsi qu'avec les pays riverains de la mer Caspienne.

Le coronavirus, nommé Covid-19, a causé plus de 9 millions d'infections dans le monde et le nombre de morts dépasse 470 000.

La porte-parole du ministère iranien de la Santé, Sima Sadat Lari, a déclaré lundi que 166 427 patients sur un total de 207 525 infectés par le coronavirus ont survécu à la maladie et ont été complètement guéris.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha