L'Iran souligne l'élimination des conséquences négatives des sanctions sur la lutte contre la drogue

Téhéran (IRNA)- Le représentant permanent iranien auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, a souligné la nécessité d'un cadre juridique et pratique pour prendre des mesures immédiates afin d'éliminer les conséquences négatives des sanctions sur les pays dans leur lutte contre la criminalité et la drogue.

S'adressant à une réunion conjointe des ambassadeurs des 77 pays en développement et de la Chine avec le directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, Gharibabadi a noté que la mission actuelle du bureau est très vitale, en particulier pour les pays en développement.

Compte tenu de la nature et de l'ampleur des défis auxquels sont confrontés les pays en développement, notamment dans les domaines des stupéfiants, du terrorisme et des cybercrimes, le bureau et les membres du Groupe 77 doivent travailler main dans la main pour élaborer et mettre en œuvre une approche globale et unifiée pour se soutenir mutuellement dans la lutte contre défis majeurs actuels, a-t-il dit.

Notant que les conséquences des coronavirus varient d'un pays à l'autre et peuvent accroître l'instabilité, la pauvreté, la criminalité et les inégalités au niveau mondial, il a souligné la nécessité du don de soi et de l'unité pour surmonter les défis.

Rappelant qu'il importe d'aider les pays en développement à comprendre et à adopter des mesures appropriées concernant les défis et les opportunités résultant des nouvelles technologies ainsi que des menaces émergentes, Gharibabadi a souligné que l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime devrait promouvoir l'efficacité du programme d'assistance et des activités techniques en étroite consultation avec les États membres.

Il a également souligné que l'adoption et la mise en œuvre de mesures coercitives unilatérales et illégales, qui violent clairement le droit international, le droit international des droits de l'homme, ainsi que les principes consacrés dans la Charte des Nations Unies, ont des effets inquiétants sur la coopération et la solidarité internationales fondamentales entre nations, en particulier lors de la propagation du coronavirus, disant que les mesures constituent un obstacle sérieux à la réponse efficace des gouvernements et à la lutte contre la drogue et le crime, en particulier dans l'allocation de ressources suffisantes et l'acquisition de technologies et d'équipements techniques importants.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 0 =