Affaire d’assassinat du Général Soleimani : poursuite judiciaire contre Trump

Téhéran (IRNA)- Le procureur de Téhéran a déclaré que 36 responsables militaires et politiques américains, dont la personne de Donald Trump, et ceux d'autres pays impliqués dans l'assassinat terroriste ciblé du grand général Qassem Soleimani, à Bagdad, font l’objet d’une poursuite judicaire, l'Iran a demandé à cette fin à Interpol qu'une « notice rouge » soit émise à leur encontre.

S’exprimant à l’occasion d’une réunion du Conseil suprême du Pouvoir judicaire présidé par Seyyed Ebrahim Raïssi, Ali Alqasimehr, procureur de Téhéran, s’attardant sur les mesures prises pour donner suite à l’affaire de l'assassinat du général de division Martyr Qassem Soleimani et la traduction en justice de ses auteurs et de ses complices, a déclaré: « 36 personnes impliquées dans l'assassinat du Hajj Qasem ont été identifiées, dont des responsables politiques et militaires des États-Unis et d'autres gouvernements. »

Cette autorité judiciaire a déclaré que le président américain ainsi qu’autres responsables sont « accusés d’assassinat et de terrorisme », suite à la frappe aérienne ciblée américaine devant l'aéroport de Bagdad qui a tué en martyr le très haut général populaire iranien.

Selon le Pentagone, la frappe aérienne a été ordonnée par le Président milliardaire US Donald Trump, Commandant en chef des forces armées américaines.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 0 =