30 juin 2020 à 11:52
Journalist ID: 3058
Code d'info: 83839199
1 Persons
Moussavi: La sécurité régionale ne sera pas assurée par l'obéissance aux États-Unis

Téhéran (IRNA)- "La sécurité dans la région ne sera pas assurée par l'obéissance aux États-Unis. La seul voie afin d'établir la stabilité et la sécurité dans la région passe pas les coopérations régionales et par le changement des comportements hostiles", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

En réagissant contre les allégations sans fondement et les déclarations interventionnistes des autorités saoudites et bahreïniennes contre l'Iran, Abbas Moussavi a affirmé mardi: "Il est très surprenant que des pays comme l'Arabie saoudite qui sont la source du terrorisme et de l'extrémisme dans la région et depuis des années en soutenant de groupes terroristes tels qu'Al-Qaïda et l'Etat islamique alimentent l'instabilité régionale, accusent la République islamique d'Iran d'avoir abusé politiquement des groupes terroristes."

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a ajouté: "Le fait de soutenir la demande du représentant américain pour poursuivre l'embargo sur les armes imposé contre l'Iran par les pays qui, depuis plus de cinq ans, tuent des milliers de Yéménites, y compris des femmes et des enfants, avec des armes américaines, est une ironie amère que nous voyons ces jours-ci." 

Moussavi a déclaré: "Il est temps que ces pays cessent de faire des déclarations irrationnelles et de suivre aveuglément les États-Unis, qui sont eux-mêmes une incarnation de l'oppression et de l'injustice dans le monde."

Ce diplomate iranien a ajouté: "La seule façon de créer la stabilité et la sécurité dans la région est de changer les comportements hostiles et de se tourner vers la coopération régionale".

Les Etats-Unis et Bahreïn ont publié lundi soir une déclaration conjointe appelant à une prolongation de l'embargo sur les armes imposé contre l'Iran.

Les embargos internationaux sur les armes imposés à l'Iran seront levés en octobre de cette année en vertu de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU, mais les États-Unis essaient de reconduire ces sanctions anti-iraniennes, malgré leur retrait du JCPOA.

Plus tôt, Brian Hook, l'envoyé spécial américain, et Adel al-Jubeir, conseiller aux affaires étrangères de l'Arabie saoudite, ont également appelé à la poursuite des sanctions contre l'Iran lors d'une conférence de presse conjointe à Riyad.

Les États-Unis sont le plus grand exportateur d'armes vers l'Asie occidentale et l'Arabie saoudite est le plus grand acheteur d'armes dans le monde.

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 4 =