L'Iran fait l’objet des sanctions « inhumaines » et les endure depuis 40 ans, déplore Bahram Qassemi

« Depuis plus de quarante ans, l'Iran subit des actes illégaux et souffre des sanctions unilatérales qui violent tous les droits de l'homme et les droits internationaux fondamentaux », déplore l’ambassadeur d’Iran en mission diplomatique à Paris sur Twitter, vendredi.

Réagissant vendredi 3 juillet aux cruelles restrictions visant depuis des décennies le peuple iranien, le diplomate iranien, Bahram Ghasemi, a écrit vendredi sur son compte Twitter: « Depuis plus de quarante ans, l'Iran fait l’objet des actions illégales et des sanctions unilatérales qui violent tous les droits de l'homme et les droits internationaux fondamentaux, y compris le droit à la vie et à la santé. »

« N'est-il pas temps pour la communauté internationale, y compris le Secrétaire général des Nations Unies, le haut-commissaire aux droits de l'homme et les rapporteurs concernés, d’avoir une approche opportune et appropriée, au nom de leurs devoirs inhérents, contre un gouvernement qui a commis de graves violations des droits de l'homme et qui soutient les régimes bellicistes infanticides et violateurs des droits humains (Allusion aux Etats-Unis)? », S’interroge Bahram Qassemi, l’ambassadeur d’Iran à Paris. 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 6 =